Share
Kinshasa transformée en rivière : de nombreux sans abris à la suite des pluies diluviennes

Kinshasa transformée en rivière : de nombreux sans abris à la suite des pluies diluviennes

Un reporter de Radio Okapi l’a constaté au terme d’une mini-enquête réalisée, vendredi 4 décembre, dans la ville.

Au quartier Mososo, dans la commune de Limete par exemple, les inondations causées par des pluies ont englouti plusieurs habitations et de ménages ne savent plus où donner de la tête.

Dans cette partie de la capitale, les habitations ont été englouties par les eaux de la rivière Limeté qui a débordé de son lit.

«Nous sommes des sinistrés déjà parce que nous vivons dans l’eau et nous souffrons. Il y a des murs qui se croulent et nous redoutons des maladies comme le typhoïde et autres», s’est plaint un habitant du quartier Mososo à Radio Okapi.

Des écoliers obligés de marcher sous l’eau pour atteindre l’école au quartier De bonhomme dans la commune de Matete à Kinshasa, le 04/12/2015 lors des inondations de dernières pluies. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Aux quartiers Muziba et  De bonhomme, dans la commune de Matete, les visages des familles inondées traduisent une désolation et une tristesse profondes.

Les eaux des pluies ont transformé ces quartiers en de petites rivières, où les déplacements se font par pirogues.

Les habitants de ces quartiers exigent l’aménagement du caniveau principal pour canaliser les eaux de pluies vers la rivière Ndjili:

Des pirogues facilitant le déplacement des habitants du quartier Maziba à De bonhomme dans la commune de Matete à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

«Il vaut mieux rétablir le caniveau sur cette avenue 17è Rue et l’amener jusqu’à la rivière Ndjili. S’il n’y a pas de caniveau, les gens ne peuvent pas vivre normalement. Les gens sont sinistrés. A partir de l’endroit où nous sommes, si vous descendez en bas, vous allez voir les gens qui sont en train de nager dans l’eau».

En attendant l’assistance des autorités urbaines, le calvaire de ces sinistrés risque de se prolonger avec d’autres pluies  qui vont continuer à tomber successivement sur Kinshasa pendant plusieurs jours, selon les prévisions de la météo.

En octobre dernier, une forte pluie avait également causé plusieurs dégâts à Kinshasa, où des avenues étaient inondées, occasionnant du coup le ralentissement de la circulation dans la capitale.

L’avenue des Huileries, au centre-ville, n’avait pas échappé aux dégâts causés par la pluie. Pendant plusieurs heures dans  la matinée, les eaux avaient envahi la chaussée, le marché  situé sur cette avenue et les rues de la commune de Lingwala.

Laisser un commentaire

WordPress spam bloqué par CleanTalk.