Share
Contrôle des armes à feu: Obama pourrait agir par décret

Contrôle des armes à feu: Obama pourrait agir par décret

Le président américain Barack Obama agira vraisemblablement par décret, la semaine prochaine, pour élargir les vérifications d’antécédents lors de l’achat d’armes à feu aux États-Unis, selon un individu dont l’organisation pour un plus grand contrôle des armes a reçu des informations de la Maison-Blanche.

Cette source ne pouvait pas discuter des détails avant l’annonce et elle a parlé sous le couvert de l’anonymat. La Maison-Blanche n’a pas confirmé la nouvelle.

Le porte-parole Eric Schultz a soutenu que le président préférerait que l’initiative vienne du Congrès, mais il sait que cette avenue est peu probable en ce moment.

Le président a donc demandé à son équipe d’examiner si d’autres mesures pouvaient être mises en place «sur le plan de l’administration», a ajouté M. Schultz, rappelant que M. Obama avait clairement fait savoir qu’il n’était pas satisfait de la situation actuelle.

La conseillère principale du président, Valerie Jarrett, avait déclaré plus tôt au mois de décembre que parmi les recommandations soumises au président figureraient des mesures pour accroître les vérifications d’antécédents.

Le président Obama a souvent exprimé sa frustration dans la foulée des nombreuses tueries survenues au cours des dernières années, martelant qu’il ne devrait pas être si facile pour quelqu’un de se procurer des armes.

À l’heure actuelle, les vendeurs d’armes à feu contrôlées au niveau fédéral doivent effectuer des vérifications sur leurs clients. Mais des organisations soulignent que certaines ventes ne sont pas régies par le gouvernement fédéral, ce qui permet à certaines personnes d’acheter des armes sans aucun contrôle.

Une source bien au fait des démarches de l’administration Obama a indiqué que le décret du président établirait «un seuil raisonnable» pour déterminer si les vendeurs doivent faire – ou non – des vérifications. Cette personne ne savait pas si ces balises seraient basées sur le nombre de fusils vendus ou sur les revenus engendrés par la vente d’armes.

La National Rifle Association (NRA) s’oppose à toute mesure pour resserrer le contrôle des armes à feu. Selon l’organisation, les études démontrent que les personnes envoyées en prison pour des crimes liés aux armes à feu se sont procuré leur fusil par le vol, le marché noir ou bien avec l’aide d’amis ou de membres de leur famille.

Laisser un commentaire