Share
Attentats dans le métro de Paris, la psychose gagne la France : un scénario plus que probable

Attentats dans le métro de Paris, la psychose gagne la France : un scénario plus que probable

Les terroristes peuvent facilement accéder au métro parisien dans la nuit en se mêlant aux nombreux SDF qui dorment dans les stations.

C’est ce qu’affirme le rapport de 50 pages préparé par les sénateurs Alain Fouché et François Bonhomme consacré aux dispositifs de protection des gares, stations de métro et réseaux ferroviaires français.C’est sur le métro parisien que les politiciens ont mis un accent particulier dans ce document. Selon eux, jusqu’à 300 vagabonds dorment dans les stations du métro chaque nuit, et rien n’empêche les terroristes de perpétrer autant d’attentats qu’ils veulent à des moments favorables en se faisant passer pour des SDF.

Afin de résoudre ce problème les sénateurs appellent à proposer à ces derniers de meilleurs options d’hébergement, précisant qu’il ne s’agit quand même pas de les déloger.

Dans l’éventualité où ces mesures échoueraient, les sénateurs recommandent notamment de mener des contrôles volants grâce à des portiques déplaçables. Ce qui permettrait de contrôler de manière adéquate les passagers et leurs bagages sur l’ensemble du réseau y compris les trains de banlieue.

“Cette mesure créerait un climat d’incertitude pour les personnes souhaitant commettre des actes terroristes, en particulier celles qui agissent de façon coordonnée”, notent les sénateurs.

Métro de Paris (France) - ligne 11 - Station République. Archive photo

 Ils proposent en outre de mettre à la disposition des forces de l’ordre, en temps réel, les systèmes de caméras de surveillances des wagons et des gares, de revoir de manière générale la sécurité lors de la fermeture du réseau RATP ainsi que de réexaminer la question de la sécurité dans les lieux publics.Par ailleurs, les auteurs conseillent d’autoriser le contrôle de bagages ou de personnes par les agents de la sécurité de la RATP et de la SNCF. Artv-News

 

Laisser un commentaire