Share
Centrafrique, des élections pas claires : L’ANE s’explique au sujet des 228.512 voix supposés disparues

Centrafrique, des élections pas claires : L’ANE s’explique au sujet des 228.512 voix supposés disparues

Marie-Madelaine Hoornaert N’Kouet, présidente de l’Autorité Nationale des Elections a fait le point sur la situation des 228.512 voix considérées comme disparues par l’AFDT. Pour l’ANE, ces voix n’ont pas disparu mais elles n’ont pas été exprimées ou ont été invalidées.

Marie-Madelaine Hoornaert N’Kouet, présidente de l’ANE a fait savoir que le premier tour des élections a été une réussite malgré les quelques irrégularités constatées « le premier tour des élections, est une réussite malgré quelques manquements signalés ». Elle a indiqué que les 228512 voix réclamées par certains candidats, ne se  sont pas volatilisées « 18% des procès-verbaux n’ont pu être traités à la fin des opérations parce qu’ils étaient illisibles et donc invalidés »  a souligné la présidente.

« Des procès-verbaux illisibles avec l’absence des fiches de résultats correspondant au bureau de vote, des PV des opérations reçus sans les Procès verbaux (PV) de dépouillement ou les fiches de résultats comportant les renseignements adéquats pour les transcrire, des procès verbaux ou les fiches de résultats ne comportant aucun renseignement concernant les scores obtenus par les candidats et les PV dont les chiffres indiqués ne sont pas en cohérence avec ceux de dépouillement ou des opérations de vote » a-t-elle expliqué.

Marie-Madeleine-Hoornaert N'Kouet, présidente de l'ANE

Marie-Madeleine-Hoornaert N’Kouet, présidente de l’ANE

D’après la présidente, l’A.N.E compte relever le défi pour le second tour ainsi que pour les partielles.

Les résultats provisoires des élections couplées du 30 décembre 2015 ont été publiés le 07 janvier 2016 par l’ANE. Ils ont été contestés par l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Transition (AFDT) lors d’une conférence de presse tenue le mardi dernier.

PAR 

Laisser un commentaire