Share
Centrafrique : Une partie des organes de base du parti KNK soutient Touadera au 2e tour

Centrafrique : Une partie des organes de base du parti KNK soutient Touadera au 2e tour

Les responsables de certains organes de bases du parti KNK dénoncent le protocole d’accord politique et électoral conclu entre l’URCA et le KNK en date du 22 décembre 2015. C’est une déclaration faite ce matin au micro du RJDH par Grothe Delphin Crépin, président du conseil sous préfectoral de Bimbo.

Il s’agit des Conseils préfectoraux de la Mambéré Kadei et  de l’Ouham, les conseils sous préfectoraux de Bimbo et des 1er, 2e, 6e  et de7e arrondissements qui ont signé la déclaration.

Serge Delphin Grotho, Président du conseil Sous-préfectoral  du KNK de Bimbo a fait savoir que le parti KNK avait signé un accord politique avec l’URCA de Anicet George Dologuélé qui n’a  pas  été respecté par  ce parti. Selon lui, l’URCA est en train de les rouler dans la farine. « Bien que le KNK a signé un accord politique avec  l’URCA depuis le 1er tour, mais cet accord n’est pas respecté d’où nécessité de dénoncer. Nous  ne nous sentons pas dans l’accord politique, parce que jusqu’aujourd’hui l’URCA a exclu les partisans du parti KNK de la campagne électorale», a expliqué Serge Delphin Grotho.

Sur le contenue de l’accord politique conclu entre l’URCA et le KNK  le 22 décembre 2015, Serge Delphin Grotho n’a pas voulu se prononcer. Il affirme que c’est au bureau politique du KNK de  faire le point. « On avait une singularité dans cet accord qu’un avenant devrait être signé  après et c’est dans cet avenant que des contrats devraient être fait entre l’URCA et le KNK. Mais jusqu’à présent, rien n’est fait. Et donc, pour le contenu de l’accord du 22 décembre je m’abstiens, mais c’est le bureau politique de KNK qui a l’habilité à répondre », a-t-il soutenu.

Sept présidents préfectoraux, sous préfectoraux et des arrondissements de Bangui, qui avaient soutenu Dologuélé au 1er tour reviennent pour soutenir Touadera, l’ancien 2e vice-président du KNK qui a postulé en indépendant.

Par ailleurs, la Concertation Elargie des Plateformes Politiques, Partis et Associations Politiques et Personnalités Politiques Indépendantes, réunie en Assemblée Générale aux fins de débattre de son positionnement politique à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, a « décidé d’apporter un soutien unanime et franc à la candidature de Faustin Archange TOUADERA ».

« Cette position a été confortée lors de la rencontre organisée au Stade 20 000 places le Jeudi 4 Février 2016 entre la Concertation et le Candidat Indépendant Faustin Archange TOUADERA, rencontre au cours de laquelle la vision de l’après-élection du Candidat a emporté l’adhésion des membres de la Concertation », a dit dans une déclaration y relative Me Crépin Mbouli-Goumba.

Le second tour de la présidentielle opposera les candidats Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadera, tous des anciens premier-ministres.RJDH

Laisser un commentaire

*