Share
RDC- CHAN : Récupération politique ?  le Président Kabila demande “un accueil triomphal” pour les Léopards victorieux de la CHAN

RDC- CHAN : Récupération politique ? le Président Kabila demande “un accueil triomphal” pour les Léopards victorieux de la CHAN

Le Président de la République Démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a demandé que soit réservé, lundi, “un accueil triomphal” à l’équipe nationale congolaise qui a remporté, pour la deuxième fois de son histoire, le Championnat d’Afrique des nations de football (CHAN) réservé aux joueurs évoluant dans les clubs de leurs pays.

“Le chef de l’Etat [Joseph Kabila] m’a demandé d’appeler et d’inviter les Kinoises et Kinois à réserver ce lundi un accueil triomphal de mérite aux Léopards [surnom de l’équipe nationale congolaise, ndlr] qui nous ont ramenés la Coupe d’Afrique”, dit un communiqué du Gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta, transmis, lundi, aux médias locaux.

Victorieux, dimanche à Kigali, des Maliens 3-0 en finale de la CHAN, les Léopards comptabilisent ainsi leur deuxième titre dans cette compétition, après leur sacre en 2009, en Côte d’Ivoire.

Une cérémonie de décoration est prévue mardi, selon le communiqué précité, qui ne précise pas si c’est le Président de la République lui-même qui conférera ces distinctions aux membres de l’équipe.

Prévue en début d’après-midi, selon des sources locales, l’arrivée de l’équipe nationale congolaise provoque déjà l’enthousiasme général.

IMG_5275

Quelques centaines de supporteurs, mais également des militants de partis politiques, s’acheminent déjà en direction de l’aéroport international de Kinshasa, pour réserver aux Léopards cet “accueil triomphal”.

Un dispositif de sécurité commence, également, à s’installer dans différents points menant à l’aéroport, “pour prévenir les débordements d’hier [dimanche] soir”, a fait savoir une source sécuritaire à Anadolu.

Comme d’autres villes du pays, Kinshasa avait été parcouru, dimanche soir, par un éclat de joie, des klaxons, des cris de victoire, et autres manifestations de réjouissance exprimées par les Congolais dès le sifflet final. Ces festivités ont toutefois donné lieu à des troubles, d’autant plus que les autorités avaient interdit les manifestations dans les artères principales de Kinshasa.

Les forces de l’ordre sont ainsi intervenues pour disperser la foule, dont une partie s’en est prise à la police, selon les autorités. Des grenades lacrymogènes ont été lancées, des tirs de sommation entendus, selon le correspondant d’Anadolu.

AA/ Kinshasa/ Pascal Mulegwa

Laisser un commentaire