Share
Diplomatie française  : Laurent Fabius annonce qu’il quitte le Quai d’Orsay

Diplomatie française : Laurent Fabius annonce qu’il quitte le Quai d’Orsay

C’est désormais officiel. Laurent Fabius va quitter le quai d’Orsay. A sa sortie de l’Elysée, mercredi 10 février, il a confirmé qu’il venait de participer à son dernier conseil des ministres.
 
Plus tôt dans la matinée, il a annoncé qu’il allait être auditionné pour prendre la présidence du Conseil constitutionnel. « J’ai accepté la proposition du président de la République. Je serai prochainement auditionné par les deux commissions de l’Assemblée et du Sénat, et si tout se passe bien, je devrais prendre la tête de cette grande institution début mars », a annoncé le chef de la diplomatie française lors d’un petit-déjeuner avec plusieurs médias français.
 
Après trois années et demi passées à diriger le ministère des affaires étrangères et du développement international, Laurent Fabius assure partir « avec le sentiment d’avoir travaillé », d’avoir contribué au rayonnement de la France en pilotant cette grosse machine diplomatique de 18 000 agents et d’avoir eu l’opportunité, « rarissime pour un ministre des affaires étrangères, d’être l’acteur de deux grands acteurs internationaux », l’accord sur le nucléaire iranien en juillet 2015 et celui sur le changement climatique en décembre de la même année.
 
Si le vaste bureau ouvert sur le jardin du quai d’Orsay va donc accueillir très rapidement un nouvel occupant, la « Maison » ne restera pas pour autant fermée à M. Fabius, qui a prévu d’y conserver un bureau pour lui permettre de poursuivre son activité de président de la Conférence des parties (COP). « Je conserve mon poste de président de la COP, a confirmé l’intéressé au cours de son point presse. C’est une fonction personnelle, bénévole, sans incidence ni contradiction avec l’activité gouvernementale, puisque j’ai été élu par les parties [les 195 pays impliqués dans les négociations sur le réchauffement climatique] et que je ne représente pas la France ». afp

Laisser un commentaire