Share
Présidentielle au Bénin : L’opposition dénonce des « irrégularités » organisationnelles

Présidentielle au Bénin : L’opposition dénonce des « irrégularités » organisationnelles

A moins d’une semaine de la Présidentielle béninoise prévue dimanche 06 mars, des contestations commencent à fuser du côté de l’opposition dénonçant des « irrégularités d’ordre organisationnel », a constaté le correspondant de Anadolu.

La Coalition des partis et mouvement politiques de l’opposition au Bénin, « l’Union fait la Nation », a dénoncé, mardi, des défaillances au niveau de la distribution des nouvelles cartes d’électeur.

S’exprimant en conférence de presse mardi à Cotonou, Bruno Amoussou, président d’honneur de la Coalition de l’opposition béninoise, a dénoncé l’autorisation par la Cour constitutionnelle de l’usage des anciennes cartes d’électeur pour ceux qui n’auront pas reçu de nouvelles à la date du scrutin. Fait qui risque, « d’altérer la transparence du processus électoral », a-t-il affirmé sans expliquer davantage son point de vue.
La « Coalition pour la rupture », composée de huit candidats de l’opposition, avait également dénoncé lundi des « dysfonctionnements » d’ordre organisationnel.

Le porte-parole de cette coalition, Abdoulaye Bio Tchané, a pointé du doigt, lors d’une conférence de presse, « l’usage abusif et illégal des procurations de vote, la non disponibilité des nouvelles cartes d’électeur, la discrimination et l’opacité qui entourent la fabrication et la distribution des cartes d’électeurs».

Aucune réaction n’a, par ailleurs, été enregistrée auprès de la Commission électorale jusqu’à mardi, 15h.GMT.

Prévue le 28 février dernier, la Présidentielle béninoise a été reportée au 06 mars, les cartes d’électeurs n’ayant pas toutes été distribuées, avait indiqué la Cour Constitutionnelle béninoise.

Quelques 4,7 millions d’électeurs béninois seront appelés aux urnes le 6 mars, pour désigner parmi 33 candidats en lice, le successeur du président actuel, Boni Yayi, président de la République depuis le 6 avril 2006 et dont le dernier mandat constitutionnel s’achève le 6 avril prochain. AA/Benin/Serge David Zouémé-Alphonse

Laisser un commentaire

WordPress spam bloqué par CleanTalk.