Share
RDC : Un homme tue son épouse à coups de marteau et de bâton en Ituri

RDC : Un homme tue son épouse à coups de marteau et de bâton en Ituri

RDC : Un homme tue son épouse à coups de marteau et de bâton en Ituri
Summary:
Un homme a tué dimanche 6 mars sa femme, qui était à son quatrième mois de grossesse, à coups de marteau et de bâton à Mongwalu dans le territoire de Djugu (Ituri). Pour le moment, on ignore encore les raisons de ce crime. L’administrateur du territoire rapporte que des voisins ont été alertés par les cris de la femme qui était enfermée dans son domicile avec son conjoint. Les voisins auraient alors accouru. Ils auraient forcé la porte et trouvé le corps de la femme morte, gisant dans le sang, à côté de son époux.

0%

Un homme tue son épouse à coups de marteau et de bâton en Ituri


Un homme a tué dimanche 6 mars sa femme, qui était à son quatrième mois de grossesse, à coups de marteau et de bâton à Mongwalu  dans le territoire de Djugu (Ituri). Pour le moment, on ignore encore les raisons de ce crime. 
L’administrateur du territoire rapporte que des voisins ont été alertés par les cris de la femme qui était enfermée dans son domicile avec son conjoint. Les voisins auraient alors accouru. Ils auraient forcé la porte et trouvé le corps de la femme morte, gisant dans le sang, à côté de son époux.  

« Les voisins ont suivi les cris de la femme. Quand ils ont forcé la force, ils ont trouvé le marteau et ont constaté que la femme, enceinte de quatre mois, avait déjà rendu l’âme. Ce sont les jeunes qui ont maîtrisé [l’époux] pour l’amener à la police », explique Idriss Koma, administrateur du territoire de Djugu.

Les organisations non gouvernementales des droits de l’Homme exigent que le conjoint accusé de meurtre soit rapidement jugé pour décourager les exactions commises contre les femmes en Ituri.

Pour Bienvenue Ukech, membre de l’ONG Justice Plus plaide pour la tenue d’un procès exemplaire.
« Nous condamnons fermement cet acte, surtout que c’est commis à la veille de la célébration de la journée où l’humanité s’apprête à rendre hommage à toutes les femmes de ce monde. Nous insistons pour que la police puisse urgemment transférer ce gars au niveau du parquet pour qu’il soit jugé», suggère-t-il.

Le présumé meurtrier est détenu par la police à Mongwalu, en attendant son transfèrement au parquet de grande instance à Bunia.

Laisser un commentaire

*