Share
Bénin- Présidentielle 2016 : Zinsou attaque Ajavon….. « la fraude douanière et l’évasion fiscale comme des modes d’enrichissements légitimes « 

Bénin- Présidentielle 2016 : Zinsou attaque Ajavon….. « la fraude douanière et l’évasion fiscale comme des modes d’enrichissements légitimes « 

Bénin- Présidentielle 2016 : Zinsou attaque Ajavon….. « la fraude douanière et l’évasion fiscale comme des modes d’enrichissements légitimes « 
Summary:
Dans un article écrit il y a quelques semaines dans le journal français Le Monde Afrique, réputé proche de Lionel Zinsou, Sébastien Ajavon est accusé par les proches du Premier ministre d’être le candidat de la françafrique à cause de ses liens avec l’agence de communication Havas, recruté par le richissime homme d’affaires pour sa communication, et qui est gérée par l’un des fils de Vincent Bolloré, le patron du groupe Bolloré à qui le Bénin et le Niger ont octroyé les droits de réalisation et d’exploitation de la boucle ferroviaire reliant les deux pays; convention qui est contestée depuis un moment devant des tribunaux au Bénin et en France.

0%

Bénin- Présidentielle 2016 : Zinsou attaque Ajavon..... "la fraude douanière et l’évasion fiscale comme des modes d’enrichissements légitimes "

© Sercom APRnews Photo Photo d’illustration


           

La guerre des mots entre le Premier ministre Lionel Zinsou et le richissime homme d’affaires Sébastien Ajavon s’intensifie depuis quelques semaines.

Dans un article écrit il y a quelques semaines dans le journal français Le Monde Afrique, réputé proche de Lionel Zinsou, Sébastien Ajavon est accusé par les proches du Premier ministre d’être le candidat de la françafrique à cause de ses liens avec l’agence de communication Havas, recruté par le richissime homme d’affaires pour sa communication, et qui est gérée par l’un des fils de Vincent Bolloré, le patron du groupe Bolloré à qui le Bénin et le Niger ont octroyé les droits de réalisation et d’exploitation de la boucle ferroviaire reliant les deux pays; convention qui est contestée depuis un moment devant des tribunaux au Bénin et en France.

Plus récemment, lors d’une récente interview accordée au journal français l’Express, le Premier ministre a augmenté d’un cran ses attaques contre le richissime homme d’affaires en disant : « S’agissant d’Ajavon, je ne crois pas que le capitalisme sauvage conforme à la tradition de ce pays. De même, d’une manière générale, je ne considère pas la fraude douanière et l’évasion fiscale comme des modes d’enrichissements légitimes. »

La réplique ne s’est pas fait attendre du côté du richissime homme d’affaires qui a attaqué le Premier ministre Lionel Zinsou sur son manque d’ancrage local. Le candidat qui a pendant longtemps évité d’attaquer le Premier ministre s’est vu dans l’obligation de lui porter des coups verbalement en affirmant lors d’une réunion publique dans le département du Mono que le développement du Bénin n’est pas possible si on ne connait pas ses réalités. Il a dit: « Je suis un fils du Bénin, J’y suis né, j’y ai grandi, j’y ai toujours travaillé. » Ces propos sont pour mettre en relief la différence entre l’un de ses principaux challengers et lui, Lionel Zinsou taxé de « Yovo » (Blanc), de colon, de français et d’imposteur par ses critiques les plus violents.

Après quelques semaines de campagne et à quelques heures du scrutin présidentiel, tous les observateurs locaux et étrangers affirment que cette campagne présidentielle a été la plus virulente en termes d’attaques verbales et de campagnes de dénigrement orchestrées via les réseaux par les partisans des différents candidats. Le verdict des urnes nous dira qui a gagné la guerre de communication.

Paul MARIANO / APR

 

Laisser un commentaire