Share
L’Amérique fait ses derniers adieux à Nancy Reagan

L’Amérique fait ses derniers adieux à Nancy Reagan

L’Amérique fait ses derniers adieux à Nancy Reagan
Summary:
Elle avait redéfini le rôle de Première dame aux États-Unis. Nancy Reagan sera inhumée vendredi au côté de son époux l'ex-président Ronald Reagan en Californie, en présence de personnalités d'Hollywood et de celles qui comme elle ont vécu à la Maison-Blanche.

0%

L'Amérique fait ses derniers adieux à Nancy Reagan

Elle avait redéfini le rôle de Première dame aux États-Unis. Nancy Reagan sera inhumée vendredi au côté de son époux l’ex-président Ronald Reagan en Californie, en présence de personnalités d’Hollywood et de celles qui comme elle ont vécu à la Maison-Blanche.

Des milliers de citoyens anonymes ont défilé ces derniers jours devant le cercueil décoré de fleurs blanches de Nancy Reagan, décédée dimanche à 94 ans, qui avait été exposé dans une vaste salle de la bibliothèque présidentielle Ronald Reagan à Simi Valley.

C’est sur cette colline faisant face à l’océan Pacifique que repose déjà son époux décédé le 5 juin 2004. L’ex-Première dame et ancienne actrice d’Hollywood voulait y être inhumée lors d’une cérémonie qu’elle avait prévue dans ses moindres détails, jusqu’à la liste d’invités.

Michelle Obama, actuelle Première dame des États-Unis, est attendue pour les obsèques qui débuteront à 11 h. Hillary Clinton interrompra sa campagne pour l’investiture démocrate à la présidentielle afin d’y assister aux côtés des autres ex-Premières dames encore en vie, Rosalynn Carter et Laura Bush. Seule Barbara Bush, âgée de 90 ans, ne sera pas présente. L’ancien président George W. Bush est également attendu, ainsi que Caroline Kennedy, fille de John F. Kennedy.

Des personnalités d’Hollywood, où s’étaient rencontrés les époux, seront également présentes aux funérailles, dont les acteurs Anjelica Huston, Bo Dereck, Tom Selleck, Gary Sinise et John Stamos.

Conseillère en coulisses

Nancy Reagan est entrée dans l’Histoire pour avoir profondément bouleversé la place de l’épouse du président américain entre 1981 et 1989.

Elle avait «redéfini le rôle de Première dame», a souligné Barack Obama, après son décès d’une insuffisance cardiaque à Los Angeles.

Conseillère privilégiée de Ronald Reagan, oeuvrant dans l’ombre, elle avait joué un rôle clé dans l’ascension politique de son mari avant d’influencer le choix des membres du cabinet et de peser sur ses décisions politiques dans les dernières heures de la Guerre Froide.

À la Maison-Blanche, parée de son emblématique brushing hollywoodien, elle avait aussi voulu raviver le glamour des années Kennedy.

Critiquée pour sa profonde influence sur le président et pour avoir introduit l’astrologie à la Maison-Blanche, elle a aussi été louée pour son engagement dans la lutte contre le cancer, les drogues ou la maladie d’Alzheimer, dont est mort Ronald Reagan à 93 ans.

C’est dans le cadre de cette bataille qu’elle n’avait pas hésité à hérisser le parti républicain de son époux en se déclarant en faveur de la recherche sur les cellules souches embryonnaires.

Née Anne Frances Robbins à New York, le 6 juillet 1921, d’un père vendeur de voitures et d’une mère actrice, elle rejoint Hollywood à 28 ans. C’est là qu’elle rencontre Ronald, divorcé depuis un an de l’actrice Jane Wyman: le début d’une histoire d’amour de plus d’un demi-siècle. Du mariage, en 1952, de la starlette avec le «Cowboy d’Hollywood» naîtront deux enfants: Patti, la même année, et Ron en 1958.

Son plus grand désir, à sa mort, était de retourner au côté de son époux à qui elle vouait un amour toujours aussi ardent dans ses mémoires publiées en 1989, où elle écrivait: «Il était tout ce que j’ai toujours voulu chez un homme, et plus encore.»

Laisser un commentaire

*