Share
Les attaques aux armes chimiques ont fait près de 1.500 morts depuis le début du conflit en Syrie.

Les attaques aux armes chimiques ont fait près de 1.500 morts depuis le début du conflit en Syrie.

Les attaques aux armes chimiques ont fait près de 1.500 morts depuis le début du conflit en Syrie.
Summary:
Des armes chimiques ont été utilisées à au moins 161 reprises en Syrie depuis le début du conflit armé dans ce pays en 2011, a annoncé la fondation SAMS (Société médicale syro-américaine)

0%

Les attaques aux armes chimiques ont fait près de 1.500 morts depuis le début du conflit en Syrie.


Des armes chimiques ont été utilisées à au moins 161 reprises en Syrie depuis le début du conflit armé dans ce pays en 2011, a annoncé la fondation SAMS (Société médicale syro-américaine).

D’après un rapport de la SAMS reposant sur les témoignages de médecins en poste en Syrie, 1.491 personnes ont été tuées et plus de 14.500 autres blessées par des armes chimiques.

Selon la fondation, parmi ces 161 attaques chimiques, il y a 104 cas d’utilisation de chlore, trois recours au gaz sarin, un cas d’utilisation de gaz moutarde et 53 recours à des gaz toxiques dont la composition chimique n’a pas été confirmée.

La SAMS a en outre répertorié 133 cas d’utilisation d’armes chimiques non confirmés par des preuves. Ces cas ne sont pas pris en compte dans le bilan du rapport.

Selon les médecins, 77% des attaques chimiques ont eu lieu après l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU le 27 septembre 2013 de la résolution 2118 sur le contrôle international de la situation en Syrie et le démantèlement de l’arsenal syrien d’armes chimiques.

La plus importante attaque aux armes chimiques a fait 1.242 morts le 21 août 2013 dans la région du Ghouta orientale, à l’est de Damas.

La procédure de démantèlement des armes chimiques syriennes a officiellement été achevée le 4 janvier dernier. Toutefois, de nombreuses informations font état de l’utilisation de gaz toxiques dans ce pays. Selon les médias, les terroristes de Daech disposent de telles armes. En août 2015, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a confirmé l’utilisation de gaz moutarde par l’EI à Marea, à la frontière avec la Turquie.

Le quotidien The Wall Street Journal a plus tard noté, se référant à un fonctionnaire de haut rang américain, que Daech avait utilisé du gaz moutarde lors d’une attaque contre les Kurdes en Irak.

En septembre 2015, les officiels américains ont annoncé que Daech aurait lancé la production de gaz moutarde. En octobre dernier, l’Etat-major général russe a déclaré que les terroristes pourraient utiliser de l’ypérite contre les troupes gouvernementales en Syrie. Toutefois, le secrétaire d’Etat américain John Kerry n’a pas confirmé l’information sur l’éventuel recours au gaz moutarde en Irak par Daech.

Source: Sputnik

Laisser un commentaire