Share
Dernières infos des urnes :Les observateurs parlent des élections au Congo-Brazzaville.

Dernières infos des urnes :Les observateurs parlent des élections au Congo-Brazzaville.

Dernières infos des urnes :Les observateurs parlent des élections au Congo-Brazzaville.
Summary:
Plus de 2 millions de congolais sont allés voter massivement pour la quatrième fois de leur vie, pour mettre leur bulletin dans l'urne, afin de sortir de ces urnes, celui qui sera très prochainement le président du Congo Brazzaville. Les neuf candidats en lisse avaient parcouru toute l'étendue du territoire congolais pour la promotion de leur programme respectif.

0%

Dernières infos des urnes :Les observateurs parlent des élections au Congo-Brazzaville.

Plus de 2 millions de congolais sont allés voter massivement pour la quatrième fois de leur vie, pour mettre leur bulletin dans l’urne, afin de sortir de ces urnes, celui qui sera  très prochainement le président du Congo Brazzaville. Les neuf candidats en lisse avaient parcouru toute l’étendue du territoire congolais pour la promotion de leur programme respectif.

Le constat fait par les observateurs en place, tous sans exception ont annoncé une forte participation des électeurs qui se sont déplacés en masse. Une très grande évolution de mentalité, lors de cette campagne électorale, pour le choix de la magistrature suprême. La population a réclamé non, les T-short, encore moins les casquettes et bière, mais plutôt, le programme détaillé de chaque candidat. Alors, ces programmes ont été scrutés dans le moindre détail.

La population s’est retrouvée avec un bulletin unique contrairement en 1992 et dernièrement, où on avait 18 candidats avec plusieurs bulletins, la tricherie était plus que possible. Aujourd’hui on vote avec 9 candidats, tous, logés dans la même enseigne. L’intérêt avec un bulletin unique, serait, le dépouillement sera rapide et le comptage sera moins contestable. On évitera de fait, le bourrage des urnes… Une victoire pour la démocratie d’après les journalistes et Jean- Etienne Koffi-Koffi, observateur et représentant de la mission d’observation pour l’Afrique de l’Ouest

Quant à la CENI, organe pour la gestion de ces élection, avait exigé, la présence dans chaque bureau de vote, un des délégués de chaque candidat partant pour les élections. Aucune perturbation n’a été remarqué, tout était en place en commençant par les urnes, bulletins et matériel d’appui au vote. Les urnes étaient transparentes, observent les quelques 600 observateurs dépêchés sur place au Congo.

Depuis l’élection du premier président de la république voté au suffrage universel,  le 14 juin 1959 où l’abbé Fulbert Youlou a été élu sans contestation.  Jusqu’à ce jour, il y a eu un progrès considérable en termes de démocratie au regard de ce qui se passe aujourd’hui, 20 mars 2016 au Congo.

A la lumière des observations apportées par ceux qui suivent, et accompagnent ces élections, il serait difficile à Monsieur Dénis Sassou N’guesso de gagner au premier tour comme il prétendait.

Au sortir d’un des bureaux de vote dans le 2 ém arrondissement Bas-congo (école nationale des beaux arts), le président Sassou Nguesso candidat à sa propre succession, s’est félicité du progrès observé durant ce vote. Il dira pour terminer, que c’est une victoire pour la démocratie, au regard de ce qui se passe lors de ce scrutin…

Roger BONGOS

Laisser un commentaire