Share
RDC: l’opposition envisage de tenir un primaire pour désigner le candidat unique présidentielle (Analyse)

RDC: l’opposition envisage de tenir un primaire pour désigner le candidat unique présidentielle (Analyse)

RDC: l’opposition envisage de tenir un primaire pour désigner le candidat unique présidentielle (Analyse)
Summary:
La majeure partie de l'opposition de la République démocratique du Congo (RDC) préconise la tenue d'un primaire pour désigner un candidat unique pour représenter l'opposition à l'élection présidentielle prévue au mois de novembre prochain.

0%

RDC: l'opposition envisage de tenir un primaire pour désigner le candidat unique présidentielle (Analyse)

La majeure partie de l’opposition de la République démocratique du Congo (RDC) préconise la tenue d’un primaire pour désigner un candidat unique pour représenter l’opposition à l’élection présidentielle prévue au mois de novembre prochain.

Le 30 mars, à la fin d’un conclave de deux jour tenu à Kinshasa, les membres du bureau politique du G7, ont officiellement désigné Moïse Katumbi comme leur candidat pour l’élection présidentielle de novembre prochain.

Quelques partis de l’opposition ont déjà désigné leur candidat, dont l’Ecidé du député Martin Fayulu.

Joint par téléphone, Martin Fuyulu a affirmé être effectivement désigné candidat de son parti lors de la prochaine élection, déclarant que l’idée d’organiser le primaire pour trouver un candidat unique pour l’opposition reste prioritaire même au sein de son parti au moment venu.

Lors d’un entretien avec la presse à Kinshasa mardi dernier, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Bruno Mavungu, a indiqué que son parti désignerait bientôt son propre candidat.

Pour le bureau politique de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Étienne Tshisekedi est le candidat naturel de son parti à la présidentielle.

Juste après la désignation de Moïse Katumbi par les membres de G7, la réaction de l’Union pour la nation congolaise (UNC), parti de Vital Kamerhe, ne se fait pas attendre.

Au cours d’un point presse qu’il a animé jeudi dernier au siège de son parti à Kinshasa, Jean-Bertrand Ewanga, secrétaire général de l’UNC de Vital Kamerhe, a fait remarquer que la manière de procéder par les G7 s’inscrit dans la ligne droite de la vision de l’opposition pour un candidat commun à l’élection présidentielle, afin de maximiser les chances de la famille politique autre que celle du Chef de l’Etat à remporter la bataille de l’alternance au sommet de l’Etat en nombre 2016.

M. Ewanga a annoncé que son parti politique, l’UNC, à l’issue de son congrès qui se tiendra probablement fin avril ou début mai, de concert avec ses alliés, désignera Vital Kamerhe comme son candidat.

Il estime que les ambitions, au sein de l’opposition, doivent s’exprimer clairement et davantage comme c’était le cas avec Martin Fayulu, choisi dernièrement comme candidat à l’élection présidentielle par son parti, l’Ecidé.

Selon le bureau politique de l’UNC, après avoir enregistré toutes les manifestations d’intérêt pour l’élection présidentielle, il faudrait qu’au finish, l’opposition organise des primaires afin de se mettre d’accord autour d’un candidat commun.

Les élections présidentielles et législatives sont prévues en RDC en novembre prochain, conformément à la Constitution.

Mais au début du mois dernier, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nagaa, a clairement souligné qu’il sera impossible d’organiser les élections dans le délai.

M. Nangaa a par la même occasion affirmé qu’il allait saisir la Cour constitutionnelle pour demander un report des élections à l’année prochaine afin de permettre la révision du fichier électoral.

Depuis cette annonce du bureau de la CENI, la tension politique n’a cessé de monter au sein de la classe politique congolaise.

Au cours de la semaine dernière, le secrétaire générale des Nations Unies Ban Ki-moon a exprimé au Conseil de sécurité son inquiétude, appelant la classe politique à adhérer au dialogue convoqué par le président Joseph Kabila pour trouver une voie de sortie à la crise politique dans le pays.

1 CommentaireSur cette publication

  1. Leo lipopo

    Hum ! vraiment tres interesant et une bonne experience voir comment une meute des loups se partage un os!

    Répondre

Laisser un commentaire