Share
Mali : le FMI salue les réformes structurelles et prévoit une croissance de 5,3 % en 2016

Mali : le FMI salue les réformes structurelles et prévoit une croissance de 5,3 % en 2016

Mali : le FMI salue les réformes structurelles et prévoit une croissance de 5,3 % en 2016
Summary:
Le Fonds Monétaire International a salué la résilience de l'économie malienne et prévoit pour l'année 2016 une croissance de 5,3%. « La mission salue les progrès réalisés, y compris au cours du premier trimestre de 2016, dans la mise en œuvre des réformes structurelles, en particulier dans le domaine de la gestion des finances publiques », a fait savoir l'institution, dans un communiqué envoyé par e-mail.

0%

Mali : le FMI salue les réformes structurelles et prévoit une croissance de 5,3 % en 2016

Le Fonds Monétaire International a salué la résilience de l’économie malienne et prévoit pour l’année 2016 une croissance de 5,3%. « La mission salue les progrès réalisés, y compris au cours du premier trimestre de 2016, dans la mise en œuvre des réformes structurelles, en particulier dans le domaine de la gestion des finances publiques », a fait savoir l’institution, dans un communiqué envoyé par e-mail.

Toujours selon la mission du FMI, l’économie du Mali a continué sa progression en 2015, avec un Produit Intérieur Brut réel (c’est à dire hors inflation), qui a enregistré une croissance de 6%, soutenue par une forte performance dans les secteurs de l’agriculture et des services, alors que l’inflation est restée faible à 1%.

« La mise en œuvre du programme économique du gouvernement, appuyé par la FEC, est restée bonne et le Mali a atteint tous les objectifs quantitatifs, souvent avec de grandes marges. Les recettes fiscales ont augmenté de 1,75% du PIB, dépassant de loin, l’objectif du programme et permettant une réduction du déficit public global à 1,8 % du PIB » explique le FMI.

Le pays doit cependant surmonter un certain nombre de défis. Ses perspectives sont notamment sujettes à certains risques, provenant principalement de la fragile situation sécuritaire.

Le Mali prévoit par ailleurs d’adopter une loi de finances rectificative, qui vise une augmentation des recettes fiscales de 0,75 % du PIB et un déficit budgétaire global de 4,25 % du PIB. Ce budget, selon le fonds monétaire international, crée de l’espace pour des dépenses supplémentaires pour mettre en œuvre l’accord de paix de 2015.

Laisser un commentaire