Share
France : L’homme politique “indiscipliné” Emmanuel Macron poussé vers la sortie du gouvernement

France : L’homme politique “indiscipliné” Emmanuel Macron poussé vers la sortie du gouvernement

France : L’homme politique “indiscipliné” Emmanuel Macron poussé vers la sortie du gouvernement
Summary:
Londres, Bruxelles, bientôt Hanovre et Varsovie… Emmanuel Macron multiplie les déplacements en Europe. L'occasion pour le ministre de l’Economie de faire entendre sa voix sur l'avenir de l'UE et de soigner son image de ministre “transgressif”. Mais cette attitude agace de plus en plus et pas uniquement le chef du gouvernement, Manuel Valls.

0%

France : L'homme politique indiscipliné Emmanuel Macron poussé vers la sortie du gouvernement

Londres, Bruxelles, bientôt Hanovre et Varsovie… Emmanuel Macron multiplie les déplacements en Europe. L’occasion pour le ministre de l’Economie de faire entendre sa voix sur l’avenir de l’UE et de soigner son image de ministre “transgressif”. Mais cette attitude agace de plus en plus et pas uniquement le chef du gouvernement, Manuel Valls.

Il fait de moins en moins l’unanimité au sein de son propre camp et pourtant les sondages le placent devant François Hollande et Manuel Valls pour le premier tour de l’élection présidentielle en 2017 si jamais il était candidat. Le dernier sorti ce jeudi, de Viavoice pour Libération, ne dément pas cette bonne presse aux yeux des Français : 38% des sondés estiment qu’il ferait “un bon président de la République”, soit huit points supplémentaires en un mois, contre 28% pour Manuel Valls, 21% pour Martine Aubry et 11% pour François Hollande.

“Il ne dit pas tout”

Emmanuel Macron, qui a créé son mouvement “ni de gauche, ni de droite” il y a quelques semaines, serait bientôt proche de la sortie. C’est en tout cas ce que laisse entendre une source proche du sommet de l’Etat. Sa fougue, ses insolences et son franc-parler irritent au plus haut point. “Il (le Président ndlr) se rend compte que Macron ne lui a pas tout dit et qu’il va tout faire pour y aller en 2017” a expliqué ce proche de François Hollande.

La tension entre les deux hommes est palpable. Sur le plateau de France 2 la semaine dernière, le chef de l’Etat a recadré son ministre avec cette petite phrase. “C’est, entre nous, non pas simplement une question de hiérarchie, il sait ce qu’il me doit, c’est une question de loyauté personnelle et politique”, a-t-il lâché.

“Il faut jouer collectif sinon on ne gagne pas”

Les piques des membres du gouvernement dirigées vers Emmanuel Macron deviennent quotidiens. “La seule remarque que je pourrais faire (…) avec mon expérience, c’est que la vie politique et en particulier lorsqu’on est membre d’un gouvernement, c’est un peu comme au football : il faut jouer collectif sinon on ne gagne pas”, a expliqué le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian sur France Info.

Michel Sapin l’a égratigné également en le réduisant à son physique, devant des étudiants de Science Po venu l’écouter. “Il a plutôt une belle gueule et un sourire craquant. Et c’est beaucoup de buzz…”, a déclaré le ministre des Finances.

Un soutien inattendu

“Il y avait un espace laissé vacant, il s’en est saisi”: pour Philippe Braud, chercheur associé au Cevipof, c’est une véritable “séquence européenne” qu’a engagée le locataire de Bercy avec cette série de déplacements. “Il imprime sa marque”, en prenant position sur des sujets globalement “peu abordés” par l’exécutif, ajoute le sociologue.“

Quant au Premier ministre, il a appelé mercredi “chaque ministre à être pleinement attelé à ses fonctions”, en soulignant le besoin de “loyauté” de chacun d’entre eux.

Emmanuel Macron a reçu cette semaine un soutien inattendu: celui de l’ex-ministre des Finances grec Yanis Varoufakis.

“Je l’aime beaucoup, personnellement (…) On partage la même vision des profonds défauts de la zone euro”, a déclaré l’ancien compagnon de route d’Alexis Tsipras. Qui reconnaît, quand même, des “désaccords en matière de réformes microéconomiques ou sur la libéralisation du marché du travail”. AFP

Laisser un commentaire