Share
Etats-Unis champions de la torture: près de 200 anciens généraux américains signent une lettre contre la torture

Etats-Unis champions de la torture: près de 200 anciens généraux américains signent une lettre contre la torture

Etats-Unis champions de la torture: près de 200 anciens généraux américains signent une lettre contre la torture
Summary:
Près de 200 anciens généraux américains ont signé une lettre pour s'opposer à la pratique de la torture par les Etats-Unis, que le président élu Donald Trump a un temps envisagé de rétablir.

0%

Etats-Unis champions de la torture: près de 200 anciens généraux américains signent une lettre contre la torture

Près de 200 anciens généraux américains ont signé une lettre pour s’opposer à la pratique de la torture par les Etats-Unis, que le président élu Donald Trump a un temps envisagé de rétablir.

La lettre signée par 176 officiers généraux affichant ensemble « plus de 6.000 ans » d’expérience professionnelle a été publiée mardi par le New York Times, alors que commencent au Sénat les auditions des futurs membres de l’administration Trump.

Pendant sa campagne électorale, Donald Trump avait déclaré que s’il était élu, il rétablirait la torture et ferait « davantage que la simulation de noyade », utilisée par la CIA sous la présidence de George W. Bush.

Depuis son élection, il a semblé changer d’avis, après un rendez-vous avec le général James Mattis, un chef militaire prestigieux qu’il a nommé ministre de la Défense et qui a notamment combattu en Irak.

M. Trump s’était dit notamment « très impressionné » quand le militaire lui avait soutenu qu' »un paquet de cigarettes et deux bières » suffiraient à faire parler les suspects plutôt que la simulation de noyade.

Dans leur lettre datée du 6 janvier et publiée in extenso par le New York Times, les généraux affirment que la « torture n’est pas nécessaire »

« En nous fondant sur notre expérience, nous savons que les techniques d’interrogations légales (…) sont les plus efficaces pour obtenir du renseignement fiable », écrivent-ils.

« La torture est contreproductive parce qu’elle affaiblit notre sécurité nationale, en augmentant les risques pour nos troupes, compliquant la coopération avec nos alliés, et nous éloignant des populations dont le soutien nous est nécessaire », ajoutent-ils également.

Les auditions au Sénat des deux principaux futurs responsables de l’administration Trump, le ministre de la Justice, le chef de la CIA et le ministre de la Défense, ont ou auront respectivement lieu mardi, mercredi et jeudi.

Le Sénat a le pouvoir de rejeter les nominations décidées par le président élu.

La lettre des généraux comprend plusieurs noms de chefs militaires qui se sont illustrés dans la lutte contre les extrémistes en Irak et en Afghanistan, comme le général Stanley McChrystal ou l’amiral William McRaven. AFP

Laisser un commentaire

*