Share
Les entreprises turques Limas et Summa promettent le nouvel aeroport de Dakar dans moins de 8 mois

Les entreprises turques Limas et Summa promettent le nouvel aeroport de Dakar dans moins de 8 mois

Les entreprises turques Limak et Summa promettent de livrer le nouvel aéroport international Blaise- Diagne de Dakar avant les 8  prochains mois. L’information a été donnée le 27 avril 2016 lors de la signature des conventions officialisant le transfert des responsabilités des travaux de construction de la nouvelle infrastructure. « Après avoir visité les chantiers de l’aéroport aujourd’hui, je puis vous assurer que nous pouvons finir les chantiers bien avant huit mois », a fait savoir Salim Bora, le PDG de Summa.

Les entreprises turques Limas et Summa promettent le nouvel aeroport de Dakar dans moins de 8 mois
Summary:
Le projet a déjà englouti 400 milliards de FCFA contre une dépense prévue de 229 milliards de FCFA. Il devenait un serpent de mer pour le gouvernement du Sénégal.

0%

Les entreprises turques Limas et Summa promettent le nouvel aeroport de Dakar dans moins de 8 mois

Le projet a déjà englouti 400 milliards de FCFA contre une dépense prévue de 229 milliards de FCFA. Il devenait un serpent de mer pour le gouvernement du Sénégal.

Début février le président sénégalais Macky Sall, à l’occasion de la visite du président turc Recep Tayyip Erdogan, avant annoncé sa décision de retirer le mandat à Saudi Binladin Group. Des désaccords sur des questions d’avenants au contrat avait pratiquement paralysé les travaux de ce nouvel aéroport qui sera situé à Diass une localité située au sud-est de Dakar, dans la région de Thiès.

La ministre Maïmouna N’Doye Seck en charge du tourisme et des transports aérien a salué « la qualité de l’accord obtenu avec la partie turque » qui de son point de vue, « préservera à tous les niveaux les intérêts du Sénégal

Le gouvernement sénégalais annonce par ailleurs des gains d’opportunité notamment une mise en service dans un délai maximum d’un an et pour un coût qui reste inchangé.

A noter que les entreprises turques se sont aussi vu confier la responsabilité de la gestion de l’aéroport pour une période de 25 ans, dans le cadre d’une société de gestion, dans laquelle l’Etat sera actionnaire à hauteur de 34% et percevra 20% des revenus. ACOFIN

Laisser un commentaire

*