Share
“Monsanto empoisonneur”: qu’est-ce qui pousse ces gens à manifester ?

“Monsanto empoisonneur”: qu’est-ce qui pousse ces gens à manifester ?

“Monsanto empoisonneur”: qu’est-ce qui pousse ces gens à manifester ?
Summary:
La malbouffe arrive pas à pas sur le devant de la scène des préoccupations humaines. Alors que les Etats à l'échelle mondiale ne font rien pour régler le problème, de simples gens descendent dans les rues de leurs villes pour dénoncer la multinationale Monsanto, les pesticides et les OGM. Eclairage de Sputnik, en plein manifestation à Paris.

0%

"Monsanto empoisonneur": qu'est-ce qui pousse ces gens à manifester ?

La malbouffe arrive pas à pas sur le devant de la scène des préoccupations humaines. Alors que les Etats à l’échelle mondiale ne font rien pour régler le problème, de simples gens descendent dans les rues de leurs villes pour dénoncer la multinationale Monsanto, les pesticides et les OGM. Eclairage de Sputnik, en plein manifestation à Paris.

Bienvenus à la marche mondiale contre Monsanto. Dans la capitale française, les rues sont pleines de manifestants cet après-midi. Les pancartes dans leurs mains disent “Monsanto entreprise criminelle”, “OGM, j’en veux pas”, “Monsanto coupable d’écocide”, “LeurSanto n’est pas MONsanto”, “Monsanto, casse-toi ou je te pique!”, “Monsanto empoisonneur” et d’autres slogans éloquents. Sputnik a donné la parole à des participants pour décrypter les raisons de cette indignation transformée en manifestation.

Monsanto, en tant que plus grand producteur de produits chimiques, de pesticides et de produits génétiquement modifiés, est par conséquent le plus gros producteur d’aliments malsains, explique une des manifestantes.

“Je suis là pour résister, car je me rencontre que les Etats à l’échelle mondiale ne font rien pour résister à l’hégémonie, à l’emprise des multinationales sur l’industrie agroalimentaire”, affirme la jeune femme. “L’enjeu sanitaire, l’enjeu alimentaire, l’enjeu économique ne les intéressent absolument pas… Il n’y a que la mobilisation humaine, citoyenne, spontanée qui essaye de résister face à ce drame sanitaire et alimentaire”.

Cette année, il y a au moins 5.000 Parisiens venus crier leur colère face à Monsanto. La marche est totalement spontanée, à l’initiative originelle du collectif d’engraineurs.

Monsanto
© AP PHOTO/ JAMES A. FINLEY

“Ce n’est pas une association, pas un organe, pas un parti politique, pas un syndicat, c’est vraiment un mouvement citoyen de personnes qui s’inquiètent, se réunissent et essayent de réagir”, poursuit l’interlocutrice de Sputnik.

Ces gens se mobilisent pour défendre leur droit à l’agriculture écologique, à une alimentation transparente, de manger d’une manière saine pour l’être humaine et pour la terre aussi, car ils prennent conscience que l’Etat ne fera rien. Il s’avère que la seule chose que gère l’Etat, c’est l’enjeu économique, et en ce qui concerne les problèmes écologiques et sanitaires, ils sont déjà au-delà de ses intérêts.

“Les Etats du point de vue politique sont tellement pollués par les multinationales qui ont une emprise de pouvoir… Et c’est à nous, nous humains, de réagir”, résume la jeune femme.

Ce samedi, pour la quatrième année consécutive, des gens de tous les coins du monde se lancent dans les rues pour participer aux marches et aux actions contre le géant américain Monsanto. Année après année, les rassemblements prennent une ampleur de plus en plus impressionnante, avec de plus en plus de gens alarmés par le problème. Sputnik

Laisser un commentaire