Share
Crise du Burundi : Benjamin Mkapa, le médiateur tanzanien promet de rencontrer tous les acteurs

Crise du Burundi : Benjamin Mkapa, le médiateur tanzanien promet de rencontrer tous les acteurs

Crise du Burundi : Benjamin Mkapa, le médiateur tanzanien promet de rencontrer tous les acteurs
Summary:
Le facilitateur principal du Dialogue Inter-burundais, l'ancien président tanzanien Benjamin Mkapa, a promis lundi de rencontrer toutes les parties prenantes qui n'ont pas participé à la réunion d'Arusha.

0%

Crise du Burundi : Benjamin Mkapa, le médiateur tanzanien promet de rencontrer tous les acteurs

 L’ancien chef de l’Etat Tanzanien Benjamin Mkapa facilitateur au Burundi

Le facilitateur principal du Dialogue Inter-burundais, l’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa, a promis lundi de rencontrer toutes les parties prenantes qui n’ont pas participé à la réunion d’Arusha.

Dans un communiqué, M. Mkapa a confirmé qu’il sera en mesure de répondre à tous les intervenants qui ont été invités à participer au Dialogue d’Arusha et n’ont pas été en mesure de venir pour des raisons diverses.

« Les dates et lieux seront communiqués en temps voulu. Le facilitateur regrette leur absence et note que leur participation ajouterait de la valeur au dialogue », selon le communiqué.

Le Dialogue Inter-burundais a repris le 21 mai à Arusha sous les auspices de l’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa, en tant que facilitateur du processus.

Le bureau du facilitateur a déclaré que les invitations pour participer au dialogue ont été envoyées à un large éventail d’intervenants, y compris les représentants du gouvernement, tous les anciens chefs d’Etat, la Commission nationale pour le dialogue Inter-burundais (CNDI), tous les partis politiques enregistrés au Burundi et des organisations de la société civile.

Sont également invités des groupes confessionnels, des acteurs politiques de premier plan à l’intérieur et à l’extérieur du Burundi, ainsi que des groupes de femmes et de jeunes. L’invitation a également été envoyée à la communauté diplomatique en Tanzanie, aux Nations Unies, à l’Union africaine et aux États partenaires de la Communauté est-africaine.

« En date du 22 mai 2016, il y avait 83 Burundais de l’intérieur et de la diaspora prenant part au dialogue et d’autres vont encore arriver », a indiqué le communiqué.

Il a ajouté que les acteurs politiques de premier plan qui ont participé au dialogue comprennent notamment Victor Burikukiye (CNDD-FDD), Gélase Daniel Ndabiraba (CNDD-FDD), Leonard Nyangoma (CNDD), Agathon Rwasa (indépendant), Frederick Bavuginyumvira (SAHWANYA- FRODEBU), et le Pasteur Mpawenayo (UPD-Zigamibanga), ainsi que Kefa Nibizi (FRODEBU-Nyakuri), Ngayimpenda Évariste (Représentant l’indépendant Charles Nditije), et Jean de Dieu Mutabazi (RADEBU COPA). Le parti MSD a été invité mais n’a pas envoyé de représentation.

Le dialogue a également impliqué la Commission nationale pour le dialogue Inter-burundais, le président et trois commissaires, les organisations de la société civile, les jeunes, les femmes et les médias, le secteur privé, les envoyés spéciaux et représentants des Nations Unies, de l’Union africaine, de l’Union européenne, les envoyés spéciaux des États-Unis, du Royaume-Uni et de la Belgique, entre autres.

Le bureau du facilitateur du Dialogue Inter-burundais, a regretté les fausses déclarations persistantes sur le Dialogue Inter-burundais en cours à Arusha, tout en exhortant les médias et d’autres organisations à faire des reportages objectifs sur les pourparlers en cours.

Le bureau a également appelé les médias à être partenaires dans la promotion de la paix et de la stabilité dans le pays déchiré par la guerre, en tandem avec le mandat du facilitateur.

Laisser un commentaire

*