Share
L’institut Ipsos dévoile les comportements de consommation des 15-24 ans en Afrique

L’institut Ipsos dévoile les comportements de consommation des 15-24 ans en Afrique

L’institut Ipsos dévoile les comportements de consommation des 15-24 ans en Afrique
Summary:
L’institut de sondage français Ipsos a dévoilé ce mardi 24 mai les premiers résultats de son étude inédite «Jeunesses africaines» qui décrypte les aspirations et les comportements de consommation des 15-24 ans dans 14 pays d’Afrique (Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte, Afrique du Sud, Nigéria, Ghana, Kenya, Tanzanie, Ouganda, Zambie, Mozambique, Angola, Côte d’Ivoire).

0%

L’institut Ipsos dévoile les comportements de consommation des 15-24 ans en Afrique

L’institut de sondage français Ipsos a dévoilé ce mardi 24 mai les premiers résultats de son étude inédite «Jeunesses africaines» qui décrypte les aspirations et les comportements de consommation des 15-24 ans dans 14 pays d’Afrique (Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte, Afrique du Sud, Nigéria, Ghana, Kenya, Tanzanie, Ouganda, Zambie, Mozambique, Angola, Côte d’Ivoire).

Ce nouveau baromètre réalisé par les équipes d’Ipsos Africap, un bureau d’études basé à Paris et chargé d’analyser le marché africain au profit des entreprises désireuses de s’installer ou de se développer sur le continent, révèle que 81% des jeunes Africains sont optimistes pour leur avenir personnel, et 63% pour l’avenir de leur pays.

Les principales préoccupations des ces jeunes sont le chômage (69%), l’augmentation du coût de la vie (63%) et la corruption (59%).

L’étude menée du 29 avril au 2 mai auprès de 1816 répondants fait aussi ressortir que les trois premiers postes de dépense des jeunes Africains appartenant à la tranche d’âge 15-24 ans sont les aliments et boissons (43%), les vêtements (38%), et la communication (Internet et téléphonie/33%).

34% des jeunes urbains fréquentent régulièrement les centres commerciaux et les supermarchés.

D’autre part, les jeunes Africains passent en moyenne par jour 2h20 sur internet et les réseaux sociaux, et 44% d’entre eux déclarent être influencés par les réseaux sociaux dans leurs décisions d’achat.

L’étude montre, par ailleurs, que les marques françaises sont préférées par 49% des jeunes Ivoiriens et  30% des jeunes Sénégalais, contre moins de 2% des jeunes Nigérians et Sud-Africains.

L’étude «Jeunesses africaines», qui sera menée tous les trois mois sur un scope évolutif, vise à accompagner les marques sur un marché d’avenir. «Les 15-24 ans jouent déjà un rôle majeur dans le développement du continent africain, ils stimulent la consommation, la fréquentation des centres commerciaux, ils aspirent à s’instruire, travailler, consommer, se divertir, bénéficier de l’électricité et d’internet à volonté», explique Florence de Bigault, directrice d’Ipsos Africap.

Avec 220 millions de 15 et 24 ans, l’Afrique enregistre la plus forte concentration de jeunes sur la planète. Agence Ecofin

Laisser un commentaire

*