Share
19e Ligue des champions de la CAF : Mazembe obligé de s’employer pour atteindre les demi-finales

19e Ligue des champions de la CAF : Mazembe obligé de s’employer pour atteindre les demi-finales

Entraîneur de Mazembe Patrice Carteron


Le TP Mazembe, quadruple vainqueur du tournoi, devra s’employer pour atteindre les demi-finales de la 19ème Ligue des champions de la CAF (Confédération africaine de football) à l’issue de la phase des groupes. Tenu en échec 0-0 à domicile par Al Hilal du Soudan lors de son premier match du groupe A, les Corbeaux lushois ont de nouveau concédé le match nul, sur le même score, cette fois en déplacement face à Moghreb Tétouan du Maroc, qui ne compte de son côté qu’un seul point à l’issue des deux premières journées.

 

L’entraîneur de Mazembe Patrice Carteron, avait procédé à cinq changements dans son onze de départ, pour ménager ses internationaux. « Il leur faut du temps pour reprendre leurs marques lorsqu’ils rentrent de sélection », explique l’ancien joueur de Lyon qui ajoute : « Il nous reste deux matches à domicile. C’est un groupe très serré, qui ne livrera son verdict qu’à la fin, mais nous pouvons décrocher l’une des deux places qualificatives ».

 

L’entraîneur Patrice Carteron du TP Mazembe a salué la rigueur tactique de ses joueurs et apprécié à sa juste valeur le nul vierge, 0-0, obtenu face à Mogheb Tétouan du Maroc, dimanche dernier à l’extérieur, en match de la 2ème journée du groupe A de la 19ème Ligue des champions de la CAF (Confédération africaine de football).

 

« On savait que ça sera difficile face au Moghreb de Tétouan qui était sur une série impressionnante à domicile. On a concédé une occasion en première mi-temps et on a su s’en créer trois nettes. J’ai beaucoup aimé l’état d’esprit affiché par mes joueurs qui ont su contrarier la très belle qualité de jeu de notre adversaire qui a vraiment perdu contre le cours du jeu à Alexandrie après avoir vendangé neuf occasions nettes. Le Moghreb aurait mérité de gagner ce 1er match en Egypte, c’est pour cette raison qu’on est très satisfait de ce point du match nul », a relevé l’entraîneur de Mazembe dans un entretien avec tpmazembe.com.

 

A la question de savoir s’il a des regrets quant aux occasions manquées, Carteron a confié : « Sur les contrattaques qu’on a eues dans ce match, on aurait pu l’emporter. Avant d’aller en Egypte, il faudra se servir de cet état d’esprit et améliorer encore notre capacité de contre-attaque.  On était très solide et très fort, on doit continuer comme ça et garder la même solidité défensive en Egypte. Avec un peu plus de confiance, on espère arriver à marquer ce petit but ». Il a ajouté en ce qui concerne les chances de son équipe que celle-ci a eu un premier match difficile à Lubumbashi, son effectif étant composé uniquement des joueurs internationaux.

 

La majorité d’entre eux, à chaque fois qu’ils partent en sélection, reviennent avec beaucoup de difficultés à se remettre de leur voyage. « La preuve, on a eu un match très difficile contre Al Hilal où physiquement on n’était pas bien du tout », a-t-il soutenu en concluant : « Dans ce mini-championnat, il nous reste deux matches à domicile. Peu importe, on a fait deux matches nul sans marquer, très sincèrement sur ce que j’ai vu jusqu’à présent, je pense que les quatre équipes peuvent prétendre aux deux premières places. C’est très serré et très équilibré. Ça va se jouer jusqu’à la dernière journée. »

 

Dans le même groupe, les Égyptiens de Smouha se sont inclinés 2-0 sur le terrain d’Al Hilal sur les deux buts de Nasr Eldin Omar et Nazar Hamid. Le club soudanais a pris les commandes du groupe avec quatre points, soit un de plus que son adversaire et deux de plus que Mazembe.

 

Smouha, dernier représentant égyptien dans la compétition, totalise quatre défaites consécutives à l’extérieur. Le club d’Alexandrie a perdu à chaque fois 1-0 lors de la phase à élimination directe contre Al Ahli Tripoli, Enyimba et l’AC Léopards, avant de s’incliner 2-0 face à Al Hilal.

 

Sétif se relance, carton plein pour Alger

 

Surprise à domicile par l’USM Alger lors de son premier match du groupe B, l’Entente sportive de  Sétif, tenante du titre, était sous pression face à son compatriote et voisin d’El Eulma, qui évolue cette saison en deuxième division algérienne. Ce dernier a pourtant mieux démarré la rencontre, mettant sur la défensive son adversaire, plus expérimenté, indique caf.com.

 

Tenu en échec lors de ses deux déplacements de la phase à élimination directe, Sétif a cependant arraché la victoire dans les arrêts de jeu, le gardien de but d’Eulma Tarek Mahsas ayant relâché le ballon dans ses propres filets suite à un cafouillage sur un corner. « Nous n’avons pas joué notre meilleur football, mais nous avons fait preuve d’intelligence. Nous leur avons laissé des espaces, mais au final le match a été plutôt équilibré. Nous avons eu de la chance sur le but, mais il nous en avait manqué lors de notre premier match », confie l’entraîneur de Sétif, Kheireddine Madoui.

 

La deuxième rencontre du groupe B mettait aux prises, en Algérie, les deux équipes victorieuses lors de la première journée : l’US Mouloudia d’Alger et El Merreikh. Selon rfi.fr, les Algériens ont dominé l’entame de match, devant leur public. Youcef Belaili aurait pu offrir l’ouverture du score à Hamzi Koudri, mais ce dernier a échoué à bout portant. Belaili (52e) s’est néanmoins chargé, en début de deuxième mi-temps, d’inscrire le seul but de la partie. Arrivé l’an dernier à l’USM en provenance de l’Espérance de Tunis, l’international algérien de 23 ans s’est imposé depuis comme l’un des cadres de sa nouvelle équipe. Entrés en jeu en fin de match, Francis Coffie et Augustine Okra ont immédiatement pris le jeu de Merreikh à leur compte.
Les Soudanais pensaient avoir égalisé à trois minutes du coup de sifflet final, mais l’arbitre assistant a estimé que le ballon n’avait pas franchi la ligne à la suite d’une tête de Sharaf El Din sur corner. Grâce à cette victoire 1-0, l’USMA conserve la tête du groupe avec six points. Merreikh et Sétif pointent à trois longueurs, alors que le compteur d’Eulma est toujours vide.
« Nous nous attendions à un match difficile, mais je pense que nous méritons la victoire. Il est encore trop tôt pour parler de qualification, mais nous sommes sur la bonne voie. Nous ne pouvions pas mieux commencer », a déclaré Lamine Zemmamouche, gardien de but de l’USM Alger.

ACP

Laisser un commentaire