Share
Au Gabon, les élections présidentielles ne seront plus contestées : une application pour suivre le ”déroulement en temps réel” de la présidentielle

Au Gabon, les élections présidentielles ne seront plus contestées : une application pour suivre le ”déroulement en temps réel” de la présidentielle

Au Gabon, les élections présidentielles ne seront plus contestées : une application pour suivre le ”déroulement en temps réel” de la présidentielle
Summary:
À l’approche de la présidentielle au Gabon, des membres de la société civile lancent une application mobile permettant aux citoyens de consulter les procès-verbaux de chaque bureau de vote, et espèrent ainsi limiter la fraude. Grâce à l’application ‘‘regardez les élections au Gabon’‘ (R.E.G.A.B), les utilisateurs seront en mesure d’obtenir des informations en temps réel, de l’ouverture à la fermeture des bureaux de vote, et même jusqu‘à la publication des résultats.

0%

Au Gabon les élections présidentielles ne sera plus contestées : une application pour suivre le ''déroulement en temps réel'' de la présidentielle

À l’approche de la présidentielle au Gabon, des membres de la société civile lancent une application mobile permettant aux citoyens de consulter les procès-verbaux de chaque bureau de vote, et espèrent ainsi limiter la fraude.

Grâce à l’application ‘‘regardez les élections au Gabon’‘ (R.E.G.A.B), les utilisateurs seront en mesure d’obtenir des informations en temps réel, de l’ouverture à la fermeture des bureaux de vote, et même jusqu‘à la publication des résultats.

“Une contribution citoyenne (sans commanditaire) réalisée avec la collaboration” d’un groupe Facebook qui compte 2.574 membres, selon son créateur Pierre-Desthin Soghe, un informaticien gabonais qui vit au Québec.

‘‘Cette application va nous servir au niveau de la société civile à documenter la fraude s’il y en a. Mais surtout à responsabiliser les jeunes qu’on va envoyer sur le terrain recueillir les informations, recueillir les résultats.” Selon Blanche Simonny Abéghé, responsable de la lutte contre la corruption au PNUD-Gabon.

Le R.E.G.A.B n’aura aucun lien avec la Commission électorale du pays. Les informations proviendront directement des bureaux de vote et des centres de dépouillements.

“Parce qu‘à partir de ce genre d’application, les Gabonais, les électeurs, même les candidats pourront être aux faits de l’actualité, ils pourront mieux suivre comment l’élection se passe, ils pourront suivre aussi les tendances’‘. Explique Robespièrre Eva, utilisateur de l’application mobile ‘‘Regab’‘.

Quelque 600.000 électeurs gabonais appelés aux urnes le 27 août pour cette course à la présidentielle qui mettra aux prises le président Ali Bongo à dix-sept autres candidats notamment l’ancien président de la commission de l’Union africaine et l’ex Premier ministre Raymond Ndong Sima.

Laisser un commentaire