Share
(Dopage) Le directeur de la communication du CIO, Mark Adams: appelle au bannissement à vie

(Dopage) Le directeur de la communication du CIO, Mark Adams: appelle au bannissement à vie

(Dopage) Le directeur de la communication du CIO, Mark Adams: appelle au bannissement à vie
Summary:
Le Comité international olympique (CIO) affirme qu’il continuera à faire pression sur le banissement à vie des athlètes pris dans le scandale de dopage. Cette déclaration survient après l‘éviction samedi dernier de l’athlète russe Darya Klishina (voir photo) des Jeux de Rio, par l’IAAF. Lors d’une conférence de presse à Rio, le directeur de la communication du CIO, Mark Adams, s’est voulu catégorique, laissant entendre au passage que le cadre juridique doit être plus efficace.

0%

(Dopage) le directeur de la communication du CIO, Mark Adams: appelle au bannissement à vie

le directeur de la communication du CIO, Mark Adams


Le Comité international olympique (CIO) affirme qu’il continuera à faire pression sur le banissement à vie des athlètes pris dans le scandale de dopage.

Cette déclaration survient après l‘éviction samedi dernier de l’athlète russe Darya Klishina (voir photo) des Jeux de Rio, par l’IAAF. Lors d’une conférence de presse à Rio, le directeur de la communication du CIO, Mark Adams, s’est voulu catégorique, laissant entendre au passage que le cadre juridique doit être plus efficace.

“Je pense que nous commencerons à discuter des possibilités après les Jeux. Mais évidemment, cela doit être fait dans un cadre juridique acceptable, sinon le Tribunal arbitral du sport (TAS) apportera une fin de non-recevoir. Donc, oui, le président reste très ferme dans sa conviction que c’est quelque chose auquel nous aimerions fin et que ce soit réalisable dans le cadre juridique”, a dit Mark Adams.

Adams a également qualifié de décevante l’attitude de la gardienne de l‘équipe de football féminine des États-Unis, Hope Solo, qui avait insulté l‘équipe suédoise après son éviction des Jeux par cette dernière.

“De tels propos sont décevants, mais nous ne pouvons continuer qu‘à parler de ce que nous espérons. Nous espérons que les athlètes se respectent mutuellement, observant les valeurs olympiques. Les gens sont libres de dire ces choses. Nous ne saurions arrêter leur droit à exprimer leur opinion”, a-t-il reconnnu.

Pour ce qui concerne le judo masculin, le CIO a lancé une procédure disciplinaire contre le judoka égyptien Islam El-Shehaby, qui a refusé de serrer la main de son adversaire israélien qui l’a vaincu le vendredi dernier. Reuters

Laisser un commentaire