Share
RIO-JO: le mythique  record du monde de 400 m, battu 17 ans après, par le Sud-Africain Wayde Van Niekerk

RIO-JO: le mythique record du monde de 400 m, battu 17 ans après, par le Sud-Africain Wayde Van Niekerk

RIO-JO: le mythique record du monde de 400 m, battu 17 ans après, par le Sud-Africain Wayde Van Niekerk
Summary:
Le Sud-Africain Wayde Van Niekerk a battu le mythique record du monde de l’Américain Michael Johnson (43.18), vieux de 17 ans, en remportant en 43 sec 03 es l’or du 400 m aux Jeux olympiques de Rio, dimanche. C’est le deuxième record du monde battu sur la piste bleue du stade Joao Havelange depuis le début des compétitions d’athlétisme à Rio. L‘Éthiopienne Almaz Ayana avait démoli celui du 10.000 m (29:17.45) lors de la journée inaugurale, vendredi.

0%

RIO-JO: le mythique record du monde de 400 m, battu 17 ans après, par le Sud-Africain Wayde Van Niekerk

Le Sud-Africain Wayde Van Niekerk


Le Sud-Africain Wayde Van Niekerk a battu le mythique record du monde de l’Américain Michael Johnson (43.18), vieux de 17 ans, en remportant en 43 sec 03 es l’or du 400 m aux Jeux olympiques de Rio, dimanche.

C’est le deuxième record du monde battu sur la piste bleue du stade Joao Havelange depuis le début des compétitions d’athlétisme à Rio. L‘Éthiopienne Almaz Ayana avait démoli celui du 10.000 m (29:17.45) lors de la journée inaugurale, vendredi.

L’athlète de 24 ans s’est imposé par 43 sec 03 es. Un nouveau record face à celui battu par l’américain Michael Johnson le 29 août 1999 sur 400 m qui était de 43 secondes et 18 centièmes.

Déjà champion du monde 2015 à Pékin, Niekerk a devancé les deux derniers champions olympiques, le Grenadin Kirani James sacré en 2012, et l’Américain LaShawn Merritt .

Je croyais au record du monde. J’avais rêvé de cette médaille depuis toujours.

Après son succès en Chine, Van Niekerk avait dû être hospitalisé pour un état de faiblesse.

Le phénomène Van Niekerk était déjà rentré dans l’histoire en devenant en début de saison le premier homme à être descendu sous les 10 secondes aux 100 m (9.98 en 2016), sous les 20 secondes aux 200 m (19.94 l’an dernier) et moins de 44 sec sur le tour de piste.

James avait ainsi été couronné à Londres à moins de 20 ans, après avoir été champion du monde à Daegu (Corée du Nord) en 2011, à 18 ans et 363 jours.

Laisser un commentaire