Share
Syrte en Libye, maison par maison les forces gouvernementales gagnent du terrain et délogent EI

Syrte en Libye, maison par maison les forces gouvernementales gagnent du terrain et délogent EI

Syrte en Libye, maison par maison les forces gouvernementales gagnent du terrain et délogent EI
Summary:
Les forces du gouvernement libyen d’union nationale, GNA, continuent à gagner du terrain à Syrte, dans le centre-nord de la Libye. Dimanche, elles ont réussi à prendre le contrôle des immeubles dits des “1.000 unités de logement”, construit par Kadhafi pour pallier la crise du logement avant sa chute en 2011. Mais aussi l’université de la ville et la radio. Elles poursuivent leur offensive vers les derniers quartiers contrôlés par les combattants djihadistes de l’Etat Islamique, situés en bord de mer.

0%

Syrte en Libye, maison par maison les forces gouvernementales gagnent du terrain et délogent EI

Les forces du gouvernement libyen d’union nationale, GNA, continuent à gagner du terrain à Syrte, dans le centre-nord de la Libye.

Dimanche, elles ont réussi à prendre le contrôle des immeubles dits des “1.000 unités de logement”, construit par Kadhafi pour pallier la crise du logement avant sa chute en 2011. Mais aussi l’université de la ville et la radio.

Elles poursuivent leur offensive vers les derniers quartiers contrôlés par les combattants djihadistes de l’Etat Islamique, situés en bord de mer.

“C’est grâce à Dieu que nos combattants ont gagné du terrain dans le district numéro 2. Ils sont enthousiastes et ils affrontent les tireurs embusqués. Les mines constituent un problème pour nous, mais le bataillon de génie effectue des opérations de déminage,” a déclaré Walid Fitouri, un combattant pro-gouvernement.

C’est le 12 mai dernier que les forces du GNA ont lancé une offensive pour reprendre Syrte, l’un des fiefs de l’Etat islamique en Libye. Aidées depuis le 1er août par les bombardements aériens des Etats-Unis, elles ont enregistré d’importants succès sur l’EI. Plus de 300 combattants pro-gouvernementaux ont été tués au cours de cette offensive et 1800 autres blessés.

Laisser un commentaire