Share
ANC héritage de Mandela “fout le camp”: après Pretoria et Port Elizabeth, Johannesburg tombe aux mains de l’opposition

ANC héritage de Mandela “fout le camp”: après Pretoria et Port Elizabeth, Johannesburg tombe aux mains de l’opposition

ANC héritage de Mandela “fout le camp”: après Pretoria et Port Elizabeth, Johannesburg tombe aux mains de l’opposition
Summary:
Le candidat de l’Alliance démocratique, la DA, principal parti d’opposition, Herman Mashaba, a été élu lundi à la tête de la mairie de la plus grande métropole d’Afrique du Sud, au cours d’un vote qui a permis de départager les deux formations à l’issue des dernières municipales.

0%

ANC héritage de Mandela fout le camp: après Pretoria et Port Elizabeth, Johannesburg tombe aux mains de l'opposition

Le candidat de l’Alliance démocratique, la DA, principal parti d’opposition, Herman Mashaba, a été élu lundi à la tête de la mairie de la plus grande métropole d’Afrique du Sud, au cours d’un vote qui a permis de départager les deux formations à l’issue des dernières municipales.

D’après Vasco de Gama, le président du conseil municipal de cette ville,Mashaba a obtenu 144 voix contre 125 pour le seul autre candidat qui représentait l’ANC, le parti au pouvoir. Pour prendre les rênes de cette municipalité, la DA a notamment obtenu le soutien de l’EFF arrivé en troisième position, ainsi que celui de plusieurs autres petites formations politiques.

Pour rappel, lors du scrutin municipal du 3 août dernier, la DA était arrivée en deuxième position avec 104 sièges (sur 270) derrière l’ANC qui avait obtenu 121 sièges.

L’ANC a gardé sa majorité absolue dans la métropole de Durban (sud-est) et est en ballottage à Ekhuruleni – grande métropole industrielle de l’est de Johannesburg – qui vote mardi pour élire son maire.

 

C’est la première fois depuis l’avènement de la démocratie il y a 22 ans que l’ANC perde le contrôle de Johannesburg. Quatre des six plus grandes métropoles du pays, Johannesburg, Pretoria, le Cap (sud-ouest) et Port Elizabeth (sud) sont désormais gouvernées par des maires de l’opposition.

 

Au niveau national, le parti de Nelson Mandela a essuyé un revers historique lors de ces élections municipales, en enregistrant le score le plus bas de son histoire, avec moins de 54% des voix. Avec AFP

Laisser un commentaire