Share
Avec ses drones et technologie, les Etats-Unis Unis ont trouvé mieux de frappent la LRA au portefeuille

Avec ses drones et technologie, les Etats-Unis Unis ont trouvé mieux de frappent la LRA au portefeuille

Avec ses drones et technologie, les Etats-Unis Unis ont trouvé mieux de frappent la LRA au portefeuille
Summary:
Le trésor américain a annoncé mardi, le gel des avoirs aux Etats Unis de Salim et Ali Kony, les fils du leader de l’Armée de résistance du seigneur, la RLA toujours en cavale.

0%

Avec ses drones et technologie, les Etats-Unis Unis ont trouvé mieux de frappent la LRA au portefeuille

Le trésor américain a annoncé mardi, le gel des avoirs aux Etats Unis de Salim et Ali Kony, les fils du leader de l’Armée de résistance du seigneur, la RLA toujours en cavale.

Les Etats-Unis unis ont également interdit à leurs ressortissants de faire des affaires avec ces derniers.

Pour Washington, ces mesures visent à lutter contre la violence en République Centrafricaine.

Nos initiatives, qui ciblent les finances de la LRA et de ses leaders tout en combattant leur participation au commerce illicite de l’ivoire, entrent dans le cadre de l’effort international concerté pour lutter contre la violence en République centrafricaine

‘Nos initiatives, qui ciblent les finances de la LRA et de ses leaders tout en combattant leur participation au commerce illicite de l’ivoire, entrent dans le cadre de l’effort international concerté pour lutter contre la violence en République centrafricaine”, a indiqué John Smith, directeur intérimaire de l’antenne du Trésor chargée des sanctions financières.

Salim et Ali Kony font partie des responsables de la rébellion ougandaise dirigée par leur père. Et sont accusés d’avoir commis des violences, des enlèvement et des déplacements forcés en centrafique.

Les deux fils de Joseph Kony sont par ailleurs accusé de jouer un rôle considérable dans le trafic d’ivoire qui permet à leur mouvement de s‘équiper en armes depuis 2014.
Ali est même présenté comme le probable successeur de son père.

Selon l’ONU, la LRA créée en 1987 en Ouganda, a déjà tué plus de 100. 000 personnes et enlevé environ 60 000 autres. La rebellion excelle aussi dans l’enrôlement des enfants soldats.

Depuis le début de cette année, le mouvement a enlevé près de 350 personnes en République centrafricaine. afp

Laisser un commentaire