Share
RDC: EN VISITE DE 72 HEURES EN RDC, LES MEMBRES DU CONSEIL DE SÉCURITE DES NATIONS-UNIES APPELLENT A UNE SOLUTION CONCERTÉE ET CONSENSUELLE POUR ÉPARGNER LE PAYS DU  CHAOS.

RDC: EN VISITE DE 72 HEURES EN RDC, LES MEMBRES DU CONSEIL DE SÉCURITE DES NATIONS-UNIES APPELLENT A UNE SOLUTION CONCERTÉE ET CONSENSUELLE POUR ÉPARGNER LE PAYS DU  CHAOS.

RDC: EN VISITE DE 72 HEURES EN RDC, LES MEMBRES DU CONSEIL DE SÉCURITE DES NATIONS-UNIES APPELLENT A UNE SOLUTION CONCERTÉE ET CONSENSUELLE POUR ÉPARGNER LE PAYS DU  CHAOS.
Summary:
Les 15 pays,membres du conseil de sécurité des Nations-unies conduits par Ismaèl ABRAAO GASPARD MARTINS et François DELATTRE, respectivement ambassadeur de l'Angola et ambassadeur de la France auprès des Nations-unies :

0%

RDC: EN VISITE DE 72 HEURES EN RDC,LES MEMBRES DU CONSEIL DE SÉCURITE DES NATIONS-UNIES APPELLENT A UNE SOLUTION CONCERTÉE ET CONSENSUELLE POUR ÉPARGNER LE PAYS DU  CHAOS.

Les 15 pays, membres du conseil de sécurité des Nations-unies conduits par Ismaèl ABRAAO GASPARD MARTINS et François DELATTRE, respectivement ambassadeur de l’Angola et ambassadeur de la France auprès des Nations-unies :

1.invitent tous les congolais à l’unité et à privilégier l’intérêt de la nation;
2.appellent à la poursuite du processus électoral dans un climat de paix et dans l’esprit de consensus;
3.l’accord politique de la cité de l’union constitue une étape du dialogue qui doit se poursuivre sur un cadre plus large.Il doit constituer une base,une bonne base…
4. levée de l’interdiction des manifestations publiques. samedi 12 novembre 2016, journée sans répit pour les représentants du conseil de sécurité qui ont tour à tour, échangé d’abord avec le premier ministre avant d’être reçu, au Palais de la nation pendant près de deux heures dans une séance à huis clos par le président de la République.
La délégation onusienne s’est ensuite entretenue avec les prélats catholiques ,membres de la conférence épiscopale nationale du congo (CENCO) conduite par l’abbé Donatien Shole,secrétaire général adjoint de cette structure, au Fleuve congo hôtel, dans la commune de Gombe. Avec ces hommes d’église, il était question d’évaluer les résultats des consultations qu’ils tiennent dans le but de ressortir les points de désaccord avec ceux qui n’ont pas participé à la confection de l’accord politique du 18 octobre dernier.
Le groupe suivant à être reçu ,c’était la délégation d’une dizaine des membres du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement parmi lesquels Marc kabund wa kabund ,Kikuama kiakiziki, Lisanga bonganga,Yesu kitenge, du groupe de 7 partis ayant quitté la majorité présidentielle (G7) avec Christophe Lutundula ainsi que L’Alternance pour la République (AR) représenté par Dely Sesanga. Ce regroupement politique a mentionné la nécessité absolue et urgente de procéder à une véritable décrispation de la situation actuelle.
Le front pour le respect de la constitution représenté par la secrétaire générale du Mouvement de libération du congo,maître Eve Bazaiba était,quant à lui,réçu vers 3 heures de l’après-midi.Cette plate-forme propose de mettre à profit la période de 120 jours prévu par la constitution.
L’union pour la nation congolaise de vital kamerhé,une délégation de la majorité au pouvoir ainsi que de la société civile seront également reçues.C’est ce dimanche que la délégation onusienne se rend à Beni,dans l’Est du pays.
Marithé Yamate.
Correspondante Afrique Rédaction
Kinshasa / RDC

Laisser un commentaire