Share
Franc-Maçonnerie africaine : Création d’une Confédération des Grandes Loges d’Afrique

Franc-Maçonnerie africaine : Création d’une Confédération des Grandes Loges d’Afrique

Franc-Maçonnerie africaine : Création d’une Confédération des Grandes Loges d’Afrique
Summary:
Nous apprenons que des échanges nombreux et importants ont lieu entre la Grande Loge de France et de nombreuses Grandes Loges Africaines . Ainsi le Grand Maître de la Grande Loge de France (GLDF), Philippe Charuel était récemment en visite à Lomé (Togo), accompagné du Grand Chancelier Thierry Pigelet.

0%

Franc-Maçonnerie africaine : Création d’une Confédération des Grandes Loges d’Afrique

Nous apprenons que des échanges nombreux et importants ont lieu entre la Grande Loge de France et de nombreuses Grandes Loges Africaines . Ainsi le Grand Maître de la Grande Loge de France (GLDF), Philippe Charuel était  récemment en visite à Lomé (Togo), accompagné du Grand Chancelier Thierry Pigelet.

C’était lors d’une remise de patente de constitution d’une nouvelle Grande Loge dans le pays, Contrairement à ce que certains auraient pu penser, la GLDF ne souhaite pas rompre les liens avec la Grande Loge du Togo (GLDT), qui a rejoint d’ailleurs le projet de création d’une Confédération des Grandes Loges d’Afrique (CGLA).

Mais la question du rayonnement des Francs-Maçons africains reste d’actualité, tant au niveau continental qu’international. L’on sait que pour Thierry Pigelet, « la mondialisation des marchés économiques est passée par là, laissant malheureusement  en marge le bien-vivre des individus, la culture et la tradition. »

La démarche du GM Philippe Charuel a, depuis son élection, consisté à replacer l’homme au centre d’une réflexion sur la société. Cette idée est l’un des points de convergence de tous les Francs-Maçons qui se reconnaissent dans la démarche initiatique de la GLDF.

Il s’agit ici de faire exister sa propre culture et faire rayonner sa tradition, pour mieux s’inscrire dans le monde des communications. Thierry Pigelet, avait récemment déclaré « c’est un atout pour  l’Afrique : élever la conscience de l’homme dans son rapport avec l’autre , c’est le but des rencontres Symboliques,Traditionnelles et Spirituelles qu’organiseront, désormais les Frères africains ». La première de ces rencontres serait prévue très prochainement.

En effet, depuis plusieurs mois déjà, cinq GL d’Afrique : La Grande Loge Symbolique du Gabon (GLSG), La Grande Loge Unie du Cameroun (GLUC), le Grand Bénin de la République du Bénin (GBRB), la Grande Loge du Togo (GLDT) et la Grande Loge Unie de Côte d’Ivoire (GLUCI) se sont engagées avec la GLDF pour  créer cette Confédération  de loges africaines. Plusieurs autres Grandes Loges frappent déjà à la porte.

Sous l’égide de la GLDF, l’exemple des F.M. Africains inspire désormais de nombreux F.M. en Europe centrale sur le bassin Méditerranéen et en Amérique du Sud. De nouvelles confédérations verront le jour  bientôt dans ces continents.

Si la GDLF a toujours été un soutien important au rayonnement de l’Afrique, savoir que cette démarche s’exporte dans le monde entier est la preuve que  le continent africain a beaucoup à apporter à la conscience universelle.  N.N / AFRIQUE REDACTION

Laisser un commentaire