Share
La Belgique qui a installé Kabila, s’inquiète de l’escalade de la violence en RDC: Didier Reynders et Alexander De Croo expriment leur préoccupation

La Belgique qui a installé Kabila, s’inquiète de l’escalade de la violence en RDC: Didier Reynders et Alexander De Croo expriment leur préoccupation

La Belgique qui a installé Kabila, s’inquiète de l’escalade de la violence en RDC: Didier Reynders et Alexander De Croo expriment leur préoccupation
Summary:
Cette nuit, le mandat du Président de la République Démocratique du Congo (RDC) prévu par la Constitution a pris fin. Le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) et le Vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au Développement Alexander De Croo (Open VLD) regrettent que les élections n'aient pas été organisées avant cette date et expriment leur profonde préoccupation face à la situation en RDC.

0%

Didier Reynders et Alexander De Croo expriment leur préoccupation face à la situation en RDC

Cette nuit, le mandat du Président de la République Démocratique du Congo (RDC) prévu par la Constitution a pris fin. Le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) et le Vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au Développement Alexander De Croo (Open VLD) regrettent que les élections n’aient pas été organisées avant cette date et expriment leur profonde préoccupation face à la situation en RDC.

Malgré les nombreuses tentatives louables de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), aucun accord inclusif n’a hélas pu être trouvé pour permettre l’organisation d’élections à brève échéance et une formule de transition inclusive dans l’esprit de la Constitution.

 

Nombreuses restrictions des libertés

Les ministres déplorent en particulier l’absence de prise de mesures de décrispation par les autorités et les nombreuses restrictions imposées aux droits et libertés qui ne contribuent pas à instaurer un climat apaisé. La Belgique appelle à rétablir sans délai la liberté d’expression, de communication, d’association et de manifestation pacifique ainsi que l’indépendance de la justice.

Prenant toute la mesure de la gravité de la situation actuelle, les ministres Reynders et De Croo appellent tous les acteurs au sens de l’Etat et à la préservation du caractère pacifique de toute action.

La Belgique soutient la poursuite des efforts de la CENCO pour permettre de trouver rapidement une formule de transition et des modalités électorales qui confèrent au gouvernement transitoire suffisamment de légitimité pour faire face à la crise actuelle et aller aux élections.

Vu l’absence d’un accord inclusif, les relations entre la Belgique et la République Démocratique du Congo seront dès à présent réexaminées. La plus grande circonspection sera de mise pour tout nouvel engagement avec les autorités en place.

La Belgique vigilante

Par ailleurs, la Belgique, en concertation étroite avec l’ensemble de ses partenaires, continuera à rester très vigilante à l’égard des responsabilités individuelles dans le cadre des atteintes aux droits de l’homme et de l’obstruction du processus démocratique.

Les ministres rappelleront enfin lors de tous leurs entretiens avec les autorités leur souci de préserver les droits et libertés et la sécurité des populations, y compris des ressortissants étrangers. RTBF

Laisser un commentaire