Share
Conflit israélo-palestinien: Trump veut charger son gendre Jared Kushner de la négociation du processus de paix

Conflit israélo-palestinien: Trump veut charger son gendre Jared Kushner de la négociation du processus de paix

Conflit israélo-palestinien: Trump veut charger son gendre Jared Kushner de la négociation du processus de paix
Summary:
"Il s’y connaît très bien. Il connaît la région, connaît les gens, connaît les acteurs" Le président américain élu Donald Trump prévoit de confier à son gendre Jared Kushner la médiation de l’accord de paix visant à mettre fin au conflit israélo-palestinien, a rapporté dimanche le Times of London.

0%

Conflit israélo-palestinien: Trump veut charger son gendre Jared Kushner de la négociation du processus de paix

Photo montage “Afrique Rédaction ” MAHMOUD ABBAS – CHARED KUSHNER – BENJAMIN NETANYAHU


“Il s’y connaît très bien. Il connaît la région, connaît les gens, connaît les acteurs”

Le président américain élu Donald Trump prévoit de confier à son gendre Jared Kushner la médiation de l’accord de paix visant à mettre fin au conflit israélo-palestinien, a rapporté dimanche le Times of London.

S’adressant au journal quelques jours avant son investiture, Trump “a confirmé qu’il nommerait Jared Kushner, son gendre, pour négocier un accord de paix au Moyen-Orient”.

L’annonce de Trump intervient une semaine après qu’il a nommé Kushner, 35 ans, époux de sa fille Ivanka, comme haut conseiller à la Maison Blanche.

Trump avait déjà suggéré en novembre dernier que Kushner pourrait se voir confier un poste en tant qu’émissaire de paix au Moyen-Orient, déclarant au Times qu’il serait “très bon à cela”.

“Ce que je veux dire c’est qu’il s’y connaît très bien. Il connaît la région, connaît les gens, connaît les acteurs”, a affirmé Trump.

Propriétaire d’un magazine immobilier et d’un hebdomadaire destiné à l’élite de Manhattan, Kushner a gagné la confiance de son beau-père en gérant avec dextérité sa campagne sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, Trump a également appelé le Royaume-Uni à utiliser son veto pour bloquer toute nouvelle résolution critiquant Israël présentée au Conseil de sécurité des Nations Unies, selon le Times of London.

Le Royaume-Uni, “très réservée” sur la conférence de Paris, a refusé de signer le communiqué final, avait indiqué le Foreign Office dimanche soir.

Londres avait énoncé ses “réserves” quant à l’initiative française au cours de laquelle aucune des parties aux négociations n’a participé “quelques jours avant la transition vers un nouveau président américain “. I24

Laisser un commentaire