Share
Guinée : Alpha Condé président en exercice de l’Union africaine, accueilli en « grande pompe » à Conakry

Guinée : Alpha Condé président en exercice de l’Union africaine, accueilli en « grande pompe » à Conakry

Guinée : Alpha Condé président en exercice de l’Union africaine, accueilli en « grande pompe » à Conakry
Summary:
En sa qualité de président en exercice de l'Union africaine (UA), le chef de l'Etat guinéen Alpha Condé a été accueilli jeudi en "grande pompe" par la population de Conakry, a constaté un correspondant de Xinhua.

0%

En sa qualité de président en exercice de l’Union africaine (UA), le chef de l’Etat guinéen Alpha Condé a été accueilli jeudi en « grande pompe » par la population de Conakry, a constaté un correspondant de Xinhua.

Dès sa sortie de l’avion, le président de la République a exprimé sa satisfaction face à la grande mobilisation de la population, qui lui a réservé un accueil chaleureux, signe de son soutien pour sa désignation à la tête de l’UA. Tout au long de l’autoroute Fidel Castro, de l’aéroport international de Conakry Gbéssia au centre-ville de Kaloum, sur une distance de 15km environ, la population était massée de part et d’autre de la route, pour saluer les mains levées le retour du président Alpha Condé, en compagnie de sa délégation gouvernementale.

Le cortège du président est ensuite arrivé sur la place des martyrs, où les membres du gouvernement, les diplomatiques accrédités en Guinée, ainsi que les présidents des institutions nationales et internationales l’attendaient, dans une ambiance festive aux couleurs du folklore guinéen. Dans un discours adressé à l’assistance, le président a affirmé que l’exercice de son mandat à la tête de l’UA pour l’année 2017 sera axé sur plusieurs défis actuels du continent noir.

Selon lui, les chefs d’Etat africains doivent désormais participer au financement de l’organisation africaine, pour que l’institution puisse disposer des moyens nécessaires pour engager le développement du continent. « J’ai dit aux présidents africains que sans indépendance financière, il n’y a pas de vraie indépendance de l’Afrique », a déclaré M. Condé. Soulignant ensuite l’importance de poursuivre les réformes engagées par les anciens présidents de l’UA.

Alpha Condé est revenu sur l’importance de l’unité africaine pour faire face aux grands défis qui s’articulent autour de l’insécurité, le changement climatique, l’immigration clandestine, le chômage des jeunes, etc. Selon lui, avec 1,5 milliard d’habitants, l’Afrique dispose de nombreuses opportunités de développement.

Toutefois, le nouveau président de l’UA a déploré le manque de suivi des décisions prises lors des différents sommets des chefs d’Etat de cette institution panafricaine. « Le président Idriss Déby Itno m’a dit que plus de 1.500 décisions ont été prises par les présidents africains sans aucune application », a regretté Alpha Condé, avant de préciser qu’il compte oeuvrer afin que les décisions prises soient suivies et concrétisées.

Pour ce faire, a-t-il dit, plusieurs chefs d’Etat africains ont été chargés par la commission de l’UA pour suivre de près des questions spécifiques et importantes pour l’Afrique. Ainsi, le président du Niger Mahamadou Issoufou se chargera des échanges commerciaux entre l’Afrique et ses partenaires, le président tchadien, Idriss Déby Itno, est chargé des questions de jeunesse, le président sud-africain Jacob Zuma est porte-parole pour que l’Afrique puisse avoir une place au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Les ambitions et la vision des chefs d’Etat africains tournent autour de quatre mots fondamentaux : « solidarité, unité, égalité et liberté », a conclu le président Condé.

 Xinhua

Laisser un commentaire

*