Share
USA: reconnue coupable du meurtre de son conjoint à cause de son perroquet du Gabon qui a tout dit

USA: reconnue coupable du meurtre de son conjoint à cause de son perroquet du Gabon qui a tout dit

Une Américaine a été reconnue coupable du meurtre au premier degré de son conjoint mercredi.

Fait cocasse, les propos de son perroquet ont été utilisés en cour!

Glenna Duram était accusée d’avoir tué son conjoint, Marty, dans leur maison de Sand Lake dans le Michigan en mai 2015.

USA: reconnue coupable du meurtre de son conjoint à cause de son perroquet du Gabon qui a tout dit
Summary:
Une Américaine a été reconnue coupable du meurtre au premier degré de son conjoint mercredi. Fait cocasse, les propos de son perroquet ont été utilisés en cour! Glenna Duram était accusée d’avoir tué son conjoint, Marty, dans leur maison de Sand Lake dans le Michigan en mai 2015.

0%

Reconnue coupable du meurtre de son conjoint à cause de son perroquet qui tout dit

User Rating: 0 (0 votes)

Une Américaine a été reconnue coupable du meurtre au premier degré de son conjoint mercredi.

Fait cocasse, les propos de son perroquet ont été utilisés en cour!

Glenna Duram était accusée d’avoir tué son conjoint, Marty, dans leur maison de Sand Lake dans le Michigan en mai 2015.

La femme avait été blessée lors de ce drame, mais les policiers ont toujours pensé qu’elle s’était infligé des blessures elle-même.

Un an après le drame, les enquêteurs avaient eu connaissance des propos du perroquet du couple, un gris du Gabon, qui ne cessait de répéter «Don’t f**** shoot!» avec la voix de la victime.

Ce témoignage avait été pris très au sérieux par les enquêteurs.

La famille de Marty pensait également que l’oiseau répétait en boucle les dernières paroles de leur fils.

«Je pense qu’il était là et qu’il n’a fait que répéter ce qu’il a entendu ce soir-là», a expliqué le père de la victime.

Mme Duram, qui fait face à une peine de prison à vie, connaitra sa sentence le 28 août prochain, rapporte FOX 17.

Selon son avocat, elle compte d’ores et déjà faire appel du verdict.

Laisser un commentaire