Share
RDC: Trois jours de deuil au regard de ce qui vient de se passer…Et personne, au nom de la mémoire de celles et ceux qui sont tombés pour notre liberté

RDC: Trois jours de deuil au regard de ce qui vient de se passer…Et personne, au nom de la mémoire de celles et ceux qui sont tombés pour notre liberté

Trois jours de deuil au regard de ce qui vient de se passer…Et personne, au nom de la mémoire de celles et ceux qui sont tombés pour notre liberté, ne pourra lever son verre pour célébrer la prochaine année qui vient à grand pas… Exprimer votre émotion et solidarité !

RDC: Trois jours de deuil au regard de ce qui vient de se passer…Et personne, au nom de la mémoire de celles et ceux qui sont tombés pour notre liberté
Summary:
Trois jours de deuil au regard de ce qui vient de se passer…Et personne, au nom de la mémoire de celles et ceux qui sont tombés pour notre liberté, ne pourra lever son verre pour célébrer la prochaine année qui vient à grand pas… Exprimer votre émotion et solidarité !

0%

Trois jours de deuil au regard de ce qui vient de se passer…Et personne, au nom de la mémoire de celles et ceux qui sont tombés pour notre liberté

User Rating: 0 (0 votes)

Trois jours de deuil au regard de ce qui vient de se passer…Et personne, au nom de la mémoire de celles et ceux qui sont tombés pour notre liberté, ne pourra lever son verre pour célébrer la prochaine année qui vient à grand pas… Exprimer votre émotion et solidarité !

RDC vit un drame dictatorial sans précédent !

Est-ce que les congolais de partout devraient-ils fêter ou souhaiter bonne année à leurs frères, sœurs, mères, pères ou leurs compatriotes ?

Cette question a traversée mon esprit lorsque j’ai vu l’image de cette femme tuée, le 31 décembre 2017 lors de la marche qui avait un caractère pacifique et religieux.

Une manifestante d’une marche pacifique, tombe sous les balles de la dictature “kabilienne” à Kinshasa, le 31 décembre 2017

Mon cœur saigne et meurtri par la douleur, en voyant la photo de cette femme que la barbarie kabilienne vient de faire des victimes collatérales. Oui, des enfants orphelins et peut être un mari éploré. Ce que-i est sûr, c’est le drame le plus important pour une famille. Perdre une maman !

Que dire de ceux qui ont hypothéqué l’avenir de nos enfants pour leurs intérêts égoïstes en 2016 (accord de Saint-Sylvestre), en livrant aujourd’hui, la population à la meute des loups qui n’attendaient à faire une petite bouchée de celles et ceux qui marchaient, croix et bible dans leur main, afin de réclamer que l’individu qui trône illégalement à la tête de la RDC par défi ne quitte le pouvoir, in fine de laisser la place à une vraie transition démocratique.

Personne, je dis personne ne pourra souiller la mémoire de ceux qui sont tombés en souhaitant, un verre à la main « Bonne année » ouvertement sur les réseaux-sociaux, au regard de ce qui vient de se passer. Tous nous devions avoir une pensée en franchissant l’année 2018 qui nous réserve des mauvaises surprises pour la Nation Congolaise.

Nous devions tous observer trois jours de deuil, et appeler la communauté internationale de faire preuve de moins d’hypocrisie, afin de dénoncer vertement ces crimes odieux perpétrés par l’escadron de la mort qui tue et massacre la population au vu et au su de tout le monde, sans que les fameux pseudos moralisateurs internationaux, « épris de justice » ne lèvent le doigt pour réclamer justice.

Roger BONGOS

PS: Pour exprimer mon émotion et ma solidarité aux victimes, je mets durant 3 jours sur mon profit ” Je suis en deuil ”

Laisser un commentaire