Share
Noël TSHIANI jouerait-il un jeu dangereux avec l’occupant qui endeuille la RDC ? Julien Ciakudia donne son avis.

Noël TSHIANI jouerait-il un jeu dangereux avec l’occupant qui endeuille la RDC ? Julien Ciakudia donne son avis.

Depuis que Noël Tshiani dans ses turpitudes a choisi d’attaquer Roger BONGOS au tribunal et de menacer tout journaliste qui oserait faire le point sur sa jurisprudence qui porte son nom aux Etats-Unis et d’évoquer son divorce particulièrement médiatisé, les menaces fusent pour faire taire ceux qui informent l’opinion publique, au regard de ce qu’il comptait faire pour la RDC avec son « Plan Marshall », une compilation des éléments tirés de ce que la Banque Mondiale fait en Afrique.

Noël TSHIANI jouerait-il un jeu dangereux avec l’occupant qui endeuille la RDC ? Julien Ciakudia donne son avis.
Summary:
Depuis que Noël Tshiani dans ses turpitudes a choisi d’attaquer Roger BONGOS au tribunal et de menacer tout journaliste qui oserait faire le point sur sa jurisprudence qui porte son nom aux Etats-Unis et d’évoquer son divorce particulièrement médiatisé, les menaces fusent pour faire taire ceux qui informent l’opinion publique, au regard de ce qu’il comptait faire pour la RDC avec son « Plan Marshall », une compilation des éléments tirés de ce que la Banque Mondiale fait en Afrique.

0%

User Rating: 0 (0 votes)

Depuis que Noël Tshiani, dans ses turpitudes a choisi d’attaquer Roger BONGOS au tribunal et de menacer tout journaliste qui oserait faire le point sur sa jurisprudence qui porte son nom aux Etats-Unis et d’évoquer son divorce particulièrement médiatisé, les menaces fusent pour faire taire ceux qui informent l’opinion publique, au regard de ce qu’il comptait faire pour la RDC avec son « Plan Marshall-pro Rwanda », une compilation d’éléments tirés de ce que la Banque Mondiale fait en Afrique (…)

Une question qu’on devrait se poser, lorsque la Banque Mondiale demandait aux africains de serrer la ceinture avec leur programme d’ajustement structurel, qui a fait reculer l’Afrique de plus de cinq décennies, où était-il, ce Tshiani qui fait la promotion de cette institution paternaliste et néocolonialiste et réfractaire au développement de l’Afrique ?

Noël Tshiani se dit « haut fonctionnaire » de la Banque Mondiale, ce monsieur n’a plus d’odeur de sainteté avec son employeur depuis qu’une femme mariée est venue directement du Tchad, s’est pointée au siège de ladite institution international (Banque Mondiale) pour dénoncer Tshiani sur ses présumés harcèlements sexuels, lorsque ce monsieur était en charge de ce pays qui cherchait un accompagnement de cette institution bancaire basée à Washington. D’ailleurs, il avait été suspendu durant deux années à cause de cette terrible affaire, de dessous de la ceinture.

On dit toujours lorsqu’ il y a une accusation d’harcèlement sexuel, surtout aux Etats-Unis, même si vous êtes blanchi, mis hors de cause, les traces indélébiles vous poursuivent jusqu’à la fin de votre carrière.

C’est le cas pour Noël Tshiani qui porte ce boulet sur le cou et le fait courber l’échine, jusqu’aller fricoter avec le pays qui veut la disparition de la Nation congolaise. Seul solution pour lui, c’était de se présenter aux élections présidentielles, afin de quitter cette institution qui devient un fardeau pour lui avec la pension alimentaire qu’il doit débourser chaque mois. Un divorce qu’il a ruiné (voir les minutes de son procès)…

Lorsqu’il m’avait de prendre en charge sa communication, il me proposera d’aller avec lui à Kigali, vantera surtout les performances de ce pays qui est le Rwanda, qui sans retenue, admire beaucoup. J’avais retenu mon souffle, en disant quel type d’homme est-il…Cette phrase m’avait mis la puce à l’oreille, et c’est à partir de ces propos, que j’ai débuté avec succès mes investigations.

D’ailleurs, lors de la réception donnée par l’Ambassadeur du Rwanda à Washington, Noël Tshiani ouvrira les bals avec madame son Excellence « l’Ambassadrice ». Cet évènement était transmis en direct à Kigali, où son Mentor Paul Kagame avait apprécié à juste titre ses exploits, d’un grand danseur « de ba Yuda de Mbuji-Mayi »…Ce qu’il m’a inconsciemment vanté sans sourciller.

De cette Ambassade à Washington où partent tous les complots fomentés contre la RDC, les rencontre se font et les collisions se tissent. L’Ambassadeur de la RDC à Washington serait également, une simple étiquette où « l’Ambassadrice, Mathilde Mukantabana » du Rwanda dirige et donne des directives avec un certain mépris propre aux rwandais.

Le même mépris qu’on vient d’observer, lorsque 6 soldats congolais ont été tués sous la présidence du Président Paul Kagame à UA. Un message clair aux congolais qui doivent se préparer à des dures épreuves durant la mandature de ce dictateur des grands-Lacs.

Si on évoque aujourd’hui, cette histoire de l’Ambassade du Rwanda et celle de la RDC à Washington, puisque, le patriote Julien CIAKUDIA avait vécu une douloureuse expérience qui allait mal tourner. Il dira dans son post sur Facebook, ses déboires endurés pendant son séjour à Washington où il était invité par le congrès américain pour porter haut, le cas de l’Est de la RDC qui était mis volontairement sous silence avec ce qu’on connaît de cette guerre de base intensité infligée à la population de la RDC, de surcroit orpheline de leurs dirigeants et livrée à elle-même.

Noël était-il missionné par la fameuse Ambassadrice pour régler les comptes à celui qui a osé défier Paul Kagame et sa bande à Washington ? Lisez le récit de Julien Ciakudia et vous aurez une idée précise de ce que ces Tutsis font pour nous caporaliser à l’extérieur avec leur lobbying, afin de mettre la main sur toute l’étendue de la RDC, avec l’histoire de Zébus qui traversent toute la RDC qui laisse muet les autorités en place.

Julien Ciakudia Sr, salue le grand journaliste engagé Freddy Mulongo, d’avoir éclairé sa lanterne sur ce Noël Tshiani. Il est également particulèrement dur avec celui qui se prend pour le prochain messie de la RDC et dans sa fourberie, menace tout le monde de procès. On a décidé d’écrire, et d’écrire jusqu’à ce qu’il comprenne, qu’on ne joue pas avec la presse. Son argent, me dit-on ne l’épargnera pas de la chute et il chutera…:

Cette rencontre avait fait le tour du monde et avait terriblement irrité Paul Kagame. On peut le comprendre à juste titre, que monsieur Julien Ciakudia avait fait son intervention devant des oreilles attentives, des personnalités influentes de ce monde avec un excellent anglais, contrairement à Noël TSHIANI qui a fait plus de deux décennies aux Etats-Unis avec un anglais approximatif, pratiquement lycéen.

On ne pourra pas nous taxer d’anti-luba ou une histoire de ces genres. Dans notre combat, ceux qui virulents avec Tshiani, sont de sa province, comme l’exemple que vous venez de vivre avec le récit de Julien Ciakudia. L’homme qui connait parfaitement, les enjeux qui prévalent en RDC. Il est également, un patriote, oui, un vrai. Contrairement à celui qui se vautre à Washington avec sa folie de grandeur en voulant diriger le pays qui ne maîtrise même pas les contours et enjeux. Un anti-patriotique patenté !

A chaque jour suffit sa peine et des informations éparses nous parviennent à compte goute, mais surement. Elle vont constituer un point d’encrage contre son imposture. A chaque chose malheur est bon !

La guerre sera longue et surtout populaire en reprenant la tirade de l’ancien président de la république Mzé Kabila; tué par ceux-là qui écument Washington pour mettre la main sur l’économie et les richesses de la RDC.

Roger BONGOS

 

1 CommentaireSur cette publication

  1. L’Afrique, terre où le Premier Homme (un NOIR) fut créé à l’image et à la ressemblance de Dieu, l’Afrique est aujourd’hui le théâtre de guerres et de conflits absurdes entre des nations et des peuples que tout unissait : les traditions, la culture, le sens du dialogue, le respect sacré de l’être humain, la foi en une Destinée Suprême…

    L’Afrique est aujourd’hui l’objet de convoitises des Grandes Puissances occidentales (Europe et Amérique) qui veulent chaque jour plus de pétrole, plus d’or, plus de diamants et de cuivre, plus de manganèse, de cobalt, et plus de platine… Et puisque le trésor semble inépuisable, puisque la rage de posséder la richesse africaine est chaque jour plus grande, plus irrésistible, les Occidentaux ont décidé qu’il leur faut MAINTENANT et sans tarder la TERRE AFRICAINE !

    Pour atteindre ce but, il faut d’abord vider l’Afrique de ses habitants, tout particulièrement les NOIRS au Sud du Sahara, en contrôlant la région-clé où va se décider bientôt l’avenir du Continent Africain, l’avenir de la Race Noire et peut-être même l’avenir du monde, cette région-clé, hautement stratégique, politiquement, économiquement, et spirituellement, c’est le BASSIN DU CONGO c’est-à-dire plus clairement la région occupée par les Etats suivants : Congo-Kinshasa (ex-Kongo Belge), Congo-Angola (ex-Kongo Portugais), Congo-Brazzaville, Congo-Gabon (ex-Kongo Français). C’est à cette région que se référait le brillant écrivain visionnaire Frantz FANON lorsqu’il écrivit que l’Afrique a la forme d’un REVOLVER dont la gâchette se trouve au CONGO !

    L’Avenir du Continent africain, comme le dit encore si bien le cinéaste belge Thierry Michel (“Le Cycle du Serpent, Les Derniers Colons; “Mobutu Roi du Zaïre”)se joue en moment dans le bassin du CONGO. Les Occidentaux le savent bien, puisqu’ils détiennent les Archives coloniales sur le Grand Prophète congolais Simon KIMBANGU et ses Adeptes, arrêtés entre 1921 et 1959 puis déportés à Befale, Ekafela, Ubundu, Stanleyville (Kisangani), Elisabethville (Lubumbashi). Les Européens savaient parfaitement bien que la mission prophétique du Grand Seigneur KIMBANGU sonnait la fin imminente de la domination blanche sur l’Afrique et qu’elle annonçait la véritable LIBERATION des NOIRS du monde entier. Les Belges ne s’y étaient pas trompés: ils savaient, à partir des miracles et de la puissante prédication du Prophète KIMBANGU, que l’Afrique était (dès 1921)entrée dans une Nouvelle Ere, dans l’Epoque des Temps Nouveaux.

    Ils avaient également compris que l’action du Grand Seigneur KIMBANGU allait faire du Congo-Kinshasa la clé et la plaque tournante de la véritable Indépendance de toute l’Afrique.

    Les grands évènements qui secouent la région des Grands Lacs africains en ce moment doivent être interprétés à la lumière de l’avertissement fait par le Grand Seigneur KIMBANGU peu avant son arrestation le 10 septembre 1921 à Mbanza-Nsanda (Bas-Congo): L’Afrique connaîtra une première et ensuite une Deuxième Indépendance.

    Mais l’avènement de la Deuxième Indépendance entraînera beaucoup de morts et de souffrances dans son sillage.

    Puisqu’elle sera accompagnée de l’arrivée d’un Grand Roi qui sera en même temps un Grand Chef Politique et Religieux à la fois. Celui-ci sera le Prince de la Paix qui pacifiera le Continent Africain à partir du Congo-Kinshasa et du Nord de l’Angola (Mbanza-Kongo),

    Tout en réalisant des actes de puissance (Miracles) qui obligeront l’Occident européen et américain à changer leur approche politique vis-à-vis des Noirs et de l’Afrique. L’arrivée du Grand ROI au Congo-Kinshasa est bien connue du Pape Jean-Paul II qui a déclaré un jour en 1980 que Dieu est Noir et que Jésus-Christ lui-même est Africain. Cette information n’est pas le fait du hasard. Il sait qu’à NKAMBA, village natal du Grand Seigneur KIMBANGU, et dans plusieurs autres régions du Grand Congo (Angola, Congo-Brazzaville, Gabon et Congo-Kinshasa) il y a des FORCES SPIRITUELLES qui sont en relation avec l’Histoire Mondiale du 21ème siècle qui arrive. Beaucoup de ces informations sont également partagées entre certains Chefs d’Etat éclairés de l’Occident. Que celui qui sait, veille, que

    Celui qui dort encore se réveille, et que celui qui veille, veille encore, dit un adage chinois, car la SURPRISE peut être plus grande qu’on ne le pense.

    Prof. Docteur Kabeya Ntamba Wa Ndala
    (Du Congo RD)

    Frère Paul Emile Okoka(Afro-italiano Du Congo RD)

    Ministère prophétique évangélisation mondiale
    Proclamation du plein évangile de derniers jours
    Via Marconi,21
    25020San Paolo(Brescia)
    ITALIE/TEL: 030-9979319 & 339-1792321
    http://www.penielcitymission.altervista,org

    Répondre

Laisser un commentaire