Share
L’Algérie ferme ses frontières avec le Mali et la Libye de Sarkozy-BHL

L’Algérie ferme ses frontières avec le Mali et la Libye de Sarkozy-BHL

Suite à l’attentat meurtrier sanglant à Bamako, capitale malienne, le gouvernement algérien a fermé ses frontières avec le mali et la Libye.

Le quotidien algérien Al-Khabar a rapporté que tout de suite après l’attentat de Bamako, les responsables militaires et sécuritaires d’Algérie ont décidé de fermer les frontières du pays avec la Libye et le Mali pour empêcher l’infiltration des éléments terroristes à l’intérieur du territoire. Le chef d’état-major de l’armée algérienne, le général Ahmed Kayed Saleh a donné l’ordre de l’intensification des mesures sécuritaires le long des frontières terrestres de l’Algérie. Près de 50.000 militaires algériens ont été mis dans l’état d’alerte le long des frontières du pays avec la Libye et le mali.

Au lendemain de la prise d’otages dans un grand hôtel de Bamako, qui a coûté la vie à 21 personnes et fait 7 blessés, l’état d’urgence est entré en vigueur, samedi 21 novembre, dans l’ensemble du Mali pour une durée de dix jours. On ne connaît pas encore toutes les victimes, clients ou employés de l’hôtel Radisson Blu, fréquenté par beaucoup d’étrangers dans la capitale malienne. Treize d’entre elles sont étrangères.

Laisser un commentaire