Share
Turpitudes d’un « Mouton noir »: le thuriféraire josephiste Roger Musandji a pété les plombs !

Turpitudes d’un « Mouton noir »: le thuriféraire josephiste Roger Musandji a pété les plombs !

Turpitudes d’un « Mouton noir »: le thuriféraire josephiste Roger Musandji a pété les plombs ! En demandant pardon, il évite l’interpellation de la police française et la prison de Fresnes !

Par Freddy Mulongo, mardi 12 août 2014   Radio Réveil FM International

Roger Musandji a pété les plombs

Paris n’est pas Gandajika, Boya ou Kamako ! La France n’est pas une République bananière. Se comporter en loubard sans foi ni loi à Paris peut coûter très cher ! Qui a oublié que Roger Musandji, le fameux accrédité de Kingakati-Château Rouge-Barbès Roger Musandji, lors de la visite éclaire d’alias Joseph Kabila à Paris en avril dernier, s’était réjouit publiquement que notre confrère Cheik Fita ait été chassé à l’Elysée pour ne pas perturber avec ses questions dérangeantes, l’incapacitaire de Kingakati ?

Comme par magie, le même thuriféraire affabulateur avait oublié de dire aux Congolais que la France n’avait octroyé à alias Joseph Kabila qu’un visa que 48 heures sur son passeport diplomatique usurpé. Faire la promotion à Paris d’alias Joseph Kabila, l’incapacitaire de Kingakati, c’est mission impossible aujourd’hui, demain et éternellement ! « Mouton noir » dans la profession, Roger Musandji est un multirécidiviste notoire. Ethno-tribaliste patenté, le frère de tribu du « Bébé Vuvuzélateur » Jean-Marie Kasamba a cru qu’il pouvait l’infiltrer la diaspora congolaise et débiter des mensonges pour soutenir le régime qui le nourrit et esclavagise les Congolais, il s’est trompé d’époque.

Le 31 juillet dernier, avant d’aller couvrir le Sommet Amérique-Afrique à Washington, Roger Bongos-Afrique Rédaction enregistre une interview pour son émission « Les yeux dans les yeux » à Saint-Denis. Hystérique, Roger Musandji déboule ! Il menace et insulte Roger Bongos en commençant par sa maman…Avec ses petits biceps semoulés de Bukula bwa Nseka, il ne pouvait pas tenir devant le colosse rédacteur en chef d’Afrique Rédaction. Sans doute, sous l’effet du chanvre et alcool, ne contrôlant pas ses nerfs et ses actions, Roger Musandji le thuriféraire corrompu et vendu du régime d’alias Joseph Kabila va s’en prendre aux matériels audiovisuels de Roger Bongos. Il va vandaliser la caméra d’Afrique Rédaction ! L’ethno-tribaliste, sous l’effet du chanvre et de l’alcool va débiter des inepties et publiquement il va cracher sa haine longtemps contenue. Roger Musandji, le « Mouton noir » en veut à Roger Bongos-Afrique Rédaction et Freddy Mulongo-Réveil FM Internationale, depuis les révélations sur l’affaire Bernard Mwamba Katompa: le faux millionnaire » dont Roger Musandji était engagé comme agent de propagande à Paris. Un frère muluba doit aider et soutenir un autre muluba !

Ce Sont Réveil FM International et Afrique Rédaction qui ont mis en exergue le dépôt du criminel Roger Lumbala à l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (Ofpra) pour demander l’asile en France, après ses odieux crimes en République démocratique du Congo. Or nous ne savions pas que c’est le criminel qui avait recueilli Roger Musandji lorsqu’il est devenu orphelin. C’est le criminel Roger Lumbala qui l’a élevé et éduqué. Que vaut l’éducation d’un seigneur de guerre, si ce n’est l’apprentissage des crimes, viols, vols, assassinats….

faut avoir des nerfs solides et avoir une ligne éditoriale claire lorsqu’on prétend être un journaliste ! Ce qui n’est pas le cas de Roger Musandji, un ethno-tribaliste patenté, « mouton noir » dans la presse de la diaspora congolaise, il s’est trompé de camp. Depuis les révélations de Réveil FM International et Afrique Rédaction sur l’affaire Bernard Mwamba Katompa: le faux millionnaire » dont Roger Musandji était engagé comme agent de propagande, le « Mouton noir » de la presse de la diaspora congolaise, s’était juré de tabasser les rédacteurs en chef d’Afrique Rédaction et Réveil FM International. Se croyant sans doute dans son Kasaï profond où il peut faire la loi, avec ses biceps en semoule, Roger Musandji n’a cessé de vitupérer des menaces publiques.

Alors qu’il revient des Etats-Unis pour le sommet Amérique-Afrique, Roger Bongos-Afrique Rédaction qui une fois à Paris n’a même pas pris du repos et s’est tout de suite mis au boulot . A Saint-Denis, alorqu’il réalisait une interview « Les yeux dans les yeux » avec un compatriote. Le boxeur semoulé avec ses biceps qui ne font même pas peur qu’aux mouches, Roger Musandji a surgi, ne pouvant pas toucher au colosse Roger Bongos, s’est rabattu sur son matériel de reportage. Roger Musandji tel un fou enragé a vandalisé la caméra d’Afrique Rédaction. Roger Bongos qui pouvait le transformer en punching ball et resté de marbre face à la casse volontaire de son matériel de travail par celui qui roule pour alias Joseph Kabila.

C’est publiquement que Roger Musandji a proféré des menaces contre Freddy Mulongo-Réveil FM International, en déclarant qu’il allait casser nos matériels comme ceux d’Afrique Rédaction. A Réveil FM International, nos portes sont grandement ouvertes et nous attendons allègrement l’arrivée de Roger Musandji, le casseur des matériels de journalistes congolais non-inféodés au régime d’alias Joseph Kabila ! Lorsque le chanvre et l’alcool ont terminé leurs effets, Roger Musandji le thuriféraire d’alias Joseph Kabila est revenu à lui et a pris la mesure de son acte de vandalisme comme un gamin il s’est mis à demander pardon ! Roger Bongos déterminé à porter plainte à la police française, avec sa carte de presse et ses matériels vandalisés par un corrompu vendu au régime, les démarches allaient trop vite. Le Quai d’Orsay et le Sénat où est accrédité Roger Bongos allaient se saisir de l’Affaire, sans oublier Reporters sans frontières, Commitee to protect journalist, Human Watch Right… Et c’est la prison !

Que Roger Musandji, soit un joséphiste et qu’il défende le régime d’imposture qui règne par défi en République démocratique du Congo, c’est son choix. Qu’il veuille tribaliser et ethniciser la profession, c’est une gaffe lamentable. Le Congo a plus 420 tribus et c’est une République. Défendre Bernard Mwamba Katompa, un faux millionnaire puisqu’il est « Mulumba », est-ce que c’est ça le journalisme ? Défendre Roger Lumbala, un seigneur de guerre patenté dont les crimes contre ses compatriotes lui vaut la CPI, c’est l’idéologie de Roger Musandji puisque « Lumbala » est « Muluba » comme lui.

Le malheur pour le thuriféraire ventripotent, corrompu et vendu Roger Musandji est qu’il est du mauvais côté de l’histoire. Il défend l’indéfendable puisqu’affamé, il doit faire bouillir sa marmite.

A Réveil FM International et Afrique Rédaction, nous défendons la République démocratique du Congo et pas les individus fussent-ils de notre clan, tribu ou province.

D’ailleurs organisés par Freddy Mulongo et Roger Bongos, en mars dernier, notre premier forum au Press Club à Paris avait pour thème: La liberté de la presse, le respect des droits de l’homme et contre l’impunité! Nous ne nous cachons pas, nous avions affiché nos valeurs et convictions !

Si Roger Musandji , le thuriféraire d’alias Joseph Kabila veut venir à Réveil FM International pour casser nos matériels, qu’il se prépare à être capturé et aller dormir en prison !

Freddy MULONGO

Laisser un commentaire

*