Share
Clinton accuse Jim Comey, le chef du FBI d’avoir porté un coup à sa campagne

Clinton accuse Jim Comey, le chef du FBI d’avoir porté un coup à sa campagne

Clinton accuse Jim Comey, le chef du FBI d’avoir porté un coup à sa campagne
Summary:
Hillary Clinton, qui a perdu mardi la présidentielle américaine face à Donald Trump, a accusé samedi le chef du FBI d'avoir porté un coup à sa campagne en révélant avoir découvert de nouveaux courriels, ont rapporté plusieurs médias américains.«Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles une élection comme celle-là n'a pas réussi», a expliqué l'ex-candidate démocrate à la Maison-Blanche lors d'une conférence téléphonique avec la commission des finances de sa campagne et des donateurs, a rapporté l'un des participants au site d'informations Quartz.

0%

Clinton accuse Jim Comey, le chef du FBI d'avoir porté un coup à sa campagne

Hillary Clinton, qui a perdu mardi la présidentielle américaine face à Donald Trump, a accusé samedi le chef du FBI d’avoir porté un coup à sa campagne en révélant avoir découvert de nouveaux courriels, ont rapporté plusieurs médias américains.

«Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles une élection comme celle-là n’a pas réussi», a expliqué l’ex-candidate démocrate à la Maison-Blanche lors d’une conférence téléphonique avec la commission des finances de sa campagne et des donateurs, a rapporté l’un des participants au site d’informations Quartz.

«Notre analyse est que les doutes soulevés par la lettre de Jim Comey (directeur du FBI, ndlr) étaient infondés et ont stoppé notre élan», a-t-elle confié, selon ce participant.

Quant à la deuxième lettre du chef de la police fédérale, rendue publique deux jours avant l’élection, où il exonère Hillary Clinton de toute poursuite, n’a fait que renforcer la mobilisation des partisans de Trump mais n’a pas fait changer d’avis les électeurs, selon la même source. Cette lettre a été «un réel élément de motivation pour les électeurs de Trump».

Après l’examen des nouveaux courriels, le directeur du FBI a écrit le 6 novembre qu’il maintenait sa position de juillet selon laquelle il n’y avait pas matière à poursuivre Mme Clinton pour son utilisation d’un serveur privé quand elle était secrétaire d’État.

Ces informations du FBI ont été trop dures à «surmonter» pour l’équipe de campagne de Mme Clinton, a rapporté un donateur à la chaîne CNN. La candidate a reconnu cependant que ces événements n’avaient pas été les seuls obstacles à surmonter. AFP

Laisser un commentaire