Share
Afrique du Sud: la Ligue des femmes de l’ANC soutient la candidature de Nkosazana Dlamini-Zuma à la présidence du parti

Afrique du Sud: la Ligue des femmes de l’ANC soutient la candidature de Nkosazana Dlamini-Zuma à la présidence du parti

Afrique du Sud: la Ligue des femmes de l’ANC soutient la candidature de Nkosazana Dlamini-Zuma à la présidence du parti
Summary:
Afrique du Sud: la Ligue des femmes de l’ANC soutient la candidature de Nkosazana Dlamini-Zuma à la présidence du parti La Ligue des femmes du Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir en Afrique du Sud, a officiellement apporté le 7 janvier son soutien à Nkosazana Dlamini-Zuma (photo), la présidente sortante de la commission de l'Union africaine, pour prendre la tête du parti.

0%

Afrique du Sud: la Ligue des femmes de l’ANC soutient la candidature de Nkosazana Dlamini-Zuma à la présidence du parti

Afrique du Sud: la Ligue des femmes de l’ANC soutient la candidature de Nkosazana Dlamini-Zuma à la présidence du parti

La Ligue des femmes du Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir en Afrique du Sud, a officiellement apporté le 7 janvier son soutien à Nkosazana Dlamini-Zuma (photo), la présidente sortante de la commission de l’Union africaine, pour prendre la tête du parti.

« Nous, la Ligue des femmes de l’ANC, appelons l’ANC à élire sa première femme présidente en décembre 2017 » lors du congrès du parti, a indiqué l’organisation dans un communiqué.

« Nous estimons que Nkosazana Dlamini-Zuma est prête pour diriger l’ANC en 2017 et la République d’Afrique du Sud en tant que présidente à compter de 2019 », a ajouté la Ligue.

Le futur président de l’ANC succéderait à l’actuel président Jacob Zuma au poste de chef de l’Etat en cas de victoire du parti aux élections générales de 2019. Ancienne épouse de l’actuel chef d’Etat sud-africain, Nkosazana Dlamini-Zuma, 67 ans, a décidé de ne pas briguer un deuxième mandat à la tête de l’Union africaine (UA).

Son mandat de quatre ans au sommet de l’UA qui s’achève en janvier lui a permis d’acquérir une stature sur la scène internationale. En Afrique du Sud, Nkosazana Dlamini-Zuma a occupé plusieurs postes ministériels clés, dont les Affaires étrangères.

L’ANC a remporté jusqu’ici toutes les élections nationales depuis 1994. Mais la popularité du parti de la lutte contre l’apartheid s’érode peu à peu sous l’effet du marasme économique, de la montée du chômage et des accusations de corruption qui pèsent sur Jacob Zuma. L’ANC a, pour rappel, essuyé un revers historique aux municipales d’août denier en perdant le contrôle de plusieurs grandes villes comme Johannesburg ou Pretoria. A.ECOFIN

Laisser un commentaire