Share
Altercation avec un policier: Serge Aurier va être jugé pour « violences » en septembre…

Altercation avec un policier: Serge Aurier va être jugé pour « violences » en septembre…

Altercation avec un policier: Serge Aurier va être jugé pour « violences » en septembre…
Summary:
La garde à vue du joueur du PSG, soupçonné d'avoir insulté et frappé un policier à la sortie d'une boîte de nuit, a été levée ce mardi. Il est convoqué devant le tribunal correctionnel le 26 septembre pour "violences volontaires".

0%

Altercation avec un policier: Serge Aurier va être jugé pour "violences"

La garde à vue du joueur du PSG, soupçonné d’avoir insulté et frappé un policier à la sortie d’une boîte de nuit, a été levée ce mardi. Il est convoqué devant le tribunal correctionnel le 26 septembre pour « violences volontaires ».

Serge Aurier n’en a pas encore fini avec la justice. Après avoir été prolongée de 24 heures, la garde à vue du footballeur du PSG, qui a eu une altercation lundi matin avec la police à la sortie d’une boîte de nuit parisienne, a finalement été levée ce mardi matin. Laissé libre, l’international ivoirien est toutefois « convoqué le 26 septembre 2016 devant le tribunal correctionnel pour ‘violences volontaires’ sur personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné une ITT d’un jour », annonce une source judiciaire à L’Express.

Le joueur a quitté en fin de matinée le commissariat du VIIIe arrondissement de Paris, où il était entendu. Deux versions s’opposent concernant l’altercation, survenue peu avant 6h du matin lundi. Serge Aurier était passager d’une Porsche Cayenne et aurait refusé d’obtempérer aux injonctions des policiers, qui procédaient à un banal contrôle de police.

Aurier conteste toute violences

Selon les fonctionnaires, Serge Aurier se serait montré insultant, agressif et et aurait donné un coup de coude au thorax de l’un d’entre eux. « Qui êtes-vous pour me contrôler? Vous ne savez pas qui je suis! Vous allez le regretter toute votre vie! », leur aurait lancé le joueur, selon des propos rapportés par Europe 1 de source policière.

Selon une source proche de l’enquête citée par l’AFP, le footballeur ivoirien conteste de son côté avoir volontairement frappé le policier. Il affirmerait avoir lui-même reçu des coups lors de son interpellation et a fait constater une blessure au front et à la lèvre inférieure. Selon RMC, il aurait l’intention de porter plainte pour violences policières. Une confrontation avec un membre de la BAC a eu lieu lundi soir.

Le Parisien explique que les trois policiers de la BAC de nuit sont intervenus parce que le véhicule où se trouvaient Serge Aurier, un autre homme et deux femmes bloquait la circulation, stationné à l’angle des rues de Ponthieu et de Berri, près des Champs-Elysées. D’après le quotidien, Serge Aurier présentait une alcoolémie de 0,54 g par litre de sang. Avec l’Express

Laisser un commentaire

*