Share
Angola: L’ONU réitère les efforts pour la stabilité dans la région des Grands Lacs 

Angola: L’ONU réitère les efforts pour la stabilité dans la région des Grands Lacs 

Angola: L’ONU réitère les efforts pour la stabilité dans la région des Grands Lacs 
Summary:
L'Organisation des Nations Unies continuera de travailler pour soutenir la stabilisation de la situation dans la région des Grands Lacs (CIRGL), a réitéré lundi, à Luanda, l'envoyé spécial cette institution pour la région, Said Djinith.

0%

Angola: L'ONU réitère les efforts pour la stabilité dans la région des Grands Lacs 

SAID DJINITH, ENVOYÉ SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU POUR LES GRANDS LACS PHOTO: FRANCISCO MIUDO


L’Organisation des Nations Unies continuera de travailler pour soutenir la stabilisation de la situation dans la région des Grands Lacs (CIRGL), a réitéré lundi, à Luanda, l’envoyé spécial cette institution pour la région, Said Djinith.

Saïd Djinith, qui parlait à la presse dans le cadre de la 7e réunion du Mécanisme de surveillance du Cadre de paix, sécurité et coopération pour la RDC et la région des Grands Lacs, a plaidé pour la nécessité des Chefs d’Etat de revoir la stratégie et les engagements assumés aux niveaux régional et international en faveur de la région.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies a également souligné que, lors de l’événement, il était prévu l’approche des questions liées aux forces négatives à l’est de la République Démocratique du Congo (RDC), ainsi que leur éradication, dans le cadre des Grands Lacs.

Il a dit que l’agenda comprenait encore des discussions sur certaines situations qui se produisent dans certains pays, au niveau de la région des Grands Lacs, notamment au Soudan du Sud, au Burundi, en Afrique du Sud, outre la RDC.

“Je souhaite que la rencontre entre les Chefs d’Etat soit franche pour la solution de la crise enregistrée dans certains pays de la région”, a renchéri l’envoyé de l’ONU.

En ce qui concerne les forces négatives en RDC, Said Dijinith a souligné que la situation n’était pas encore résolue, car elles (forces négatives) sont toujours en action contre la population.

Pour cette raison, il a déclaré que les dirigeants devraient discuter de la façon d’éradiquer ces forces négatives dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo.

À l’occasion, il a salué l’Angola, sous le leadership du Président de la République, José Eduardo dos Santos, du fait qu’il soit l’hôte de cet événement qui réunit les chefs d’Etat et de Gouvernement de certains pays membres.

“Nous sommes heureux de la disponibilité de l’Angola, sous la direction de José Eduardo dos Santos, pour accueillir cet événement. Cela démontre une déclaration claire de l’engagement du pays dans ce processus”, a salué l’envoyé de l’ONU. angop

Laisser un commentaire