Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

''MEJE 30 n'a jamais été nue sur scène ! " : Tshala Muana porte plainte contre X

com
AFRIQUE REDACTION | CONFLIT ARMÉ | RDC | Mis à jour le Dimanche 15.02.10 à 00h05. Par : AFRIQUE REDACTION. Article lu 19 485 fois


''MEJE 30 n'a jamais été nue sur scène ! " : Tshala Muana porte plainte contre X


C'est une fiction. MEJE 30 n'a pas été surprise outre mesure. Je l'ai vue à l'aise. Jusqu'à preuve du contraire son moral est toujours au zénith. Donc, elle n'est pas concernée. Mais, pour démanteler la personne ou le réseau qui cherche à nuire à la carrière de sa jeune chanteuse, Tshala Muana ne laisse pas tomber les bras. Ce sont à chaud les déclarations de MEJE 30 après tout ce qui a été dit sur elle ces derniers jours.

Notre reporter l'a vue, pas du tout démoralisée. Comme il fallait s'y attendre, Tshala Muanar a porté plainte contre inconnu avant de s'envoler pour la Zambie avec son groupe Dynastie mutwashi. La diva fustige le mauvais comportement de certaines personnes mal intentionnées qui ont monté une série de photos érotiques sur Internet contre la coqueluche du moment MEJE 30. Toute la ville en parle mais sans preuve palpable. La chanteuse MEJE 30 aurait exhibé ses parties intimes du corps lors de leurs dernières productions scéniques à Kampala, capitale ougandaise. Quelques extraits d'images défilent déjà à travers les différents sites Internet, c'est-à-dire, dans la presse en ligne.

Un sujet très sensible qui défraye la chronique dans la capitale congolaise.

À Kinshasa, ces images numériques montées de toutes pièces exposent la vedette sur scène en train de se trémousser à moitié nue. D'autres images sont même scannées et propagées dans les portables des individus. Mais pour gagner quoi ? Au regard des échos et les images vécues, nos fins limiers ne sont pas restés indifférents de la situation surtout qu'il s'agit d'une étoile montante qui évolue sous l'encadrement de la diva Tshala Muana. Ils ont fouiné partout pour en connaître plus. Abordés, nos correspondants basés à Kampala ont déclaré archifaux toutes ces images fictions mises sur Internet par des personnes non encore identifiées. " Ni MEJE, ni les danseuses, personne n'avait exposé son corps sur scène. Les Congolaises ont épaté le public à travers les belles mélodies et de danses en mutwashi ", ont-il renchéri. Montage ou fiction !

Par ailleurs, votre journal a contacté le manager du groupe en la personne de Claude Mashala, qui a porté un démenti contre les images en question. Il s'agit d'un montage numérique qui a été conçu dans l'intention de déstabiliser la carrière de la jeune vedette qui a réussi une montée en flèche à travers ses prestations excellentes dans l'art d'Orphée. " Il s'agit donc de plaisanteries de mauvais goût pour nuire à la réputation de MEJE 30. Nous sommes à l'ère de l'informatique moderne où tout peut se faire à l'aide d'un logiciel. Les jaloux redoutent son talent explosif. Allez-y comprendre ", a déclaré le manager. Une assertion soutenue dans le milieu des chroniqueurs de musique qui confirment le montage numérique par un réseau inconnu dont font partie de leaders de la musique nationale.


Pour sa part, Mamu nationale qui lutte pour la promotion de la femme dans son pays, a nié avec toute énergie ce montage considéré comme une véritable cabale contre son choriste. Par ailleurs, le bureau de l'orchestre affirme avoir fait arrêter 11 personnes pour raison d'enquête. Cette arrestation est intervenue deux jours avant le voyage de Mamu Nationale, MEJE 30 et les autres musiciens de Dynastie mutwashi en Zambie, où ils sont arrivés depuis hier jeudi pour livrer trois concerts. Le succès fait des jaloux ! Des observateurs sont d'avis que ce coup a été monté pour faire oublier le succès récolté par la jeune chanteuse durant ces deux dernières années dans la musique congolaise moderne. Sa beauté physique et son talent artistique sont des éléments très convoités en elle qui provoquent la jalousie dans le milieu musical au pays.

Sous la houlette de Tshala Muana, qui assure si merveilleusement bien l'encadrement de son poulain, la petite MEJE continue à faire son bonhomme de chemin après son départ de Quartier Latin. Avec sa tête sur ses deux épaules, elle évolue comme un poisson dans l'eau aux côtés de la grande dame. Sa voix charmante a fait d'elle une étoile montante de la musique actuellement au Congo. Grâce à " Délestage ", premier tube à succès interprété par elle dans l'orchestre de Tshala Muana, la jeune chanteuse a raflé le prix de " révélation musicale de l'année 2008 " attribué par la première édition de " Ndule awards ", organisée par les chroniqueurs de musique du Congo.

Pour conserver et défendre toujours son titre, la chanteuse qui n'est plus à présenter aux amoureux de la musique, a convaincu les mélomanes à travers " SIKILA " qui est le récent opus de Mamu Nationale sur le marché de disques. Dans cette aubade, elle s'est distinguée à travers le featuring avec la cantatrice. Sa voix séduisante et son charme ont changé les données musicales au sein de la famille Dynastie Mutwashi. Elle a ressuscité le goût de la rumba alors que le groupe était réputé par le mutwashi moderne qui est la particularité de Mamu nationale. A voir de près ses prestations, on peut conclure sans risque d'être contredit que MEJE 30 fait preuve d'un avenir meilleur dans la musique congolaise.
Jordache Diala
Jugez en vous même de ce que vous allez voir sur cette vidéo :

 

Vous observerez bien Tshala Muana sur cette vidéo, le réalisateur dans sa grande pudeur a flouté les parties intimes  que cette pute de Barbes qui dans  le plus grand mépris a consciemment et délibérément chauffée la foule composée  de gamins. Comparativement aux images prises par MJ 30, dites nous s’il vous plait ou se trouve la différence? Comme par un pur hasard, elle compte faire une tournée pour mesurer la portée de leurs manigances, afin de capitaliser les retombées tant attendues. Je tiens à vous rappeler que cette affaire est montée de toute pièce par cette mégère. Elle profite aux deux instigatrices, MJ 30 pour sa promotion et Tshala Muana pour remonter la pente qui devenait glissante pour son orchestre. Et bénéficier sans le moindre frais, aux tapages médiatiques que cette affaire aller susciter. Cette histoire sent les fosses septiques ! A Lusaka, les gens  se précipiteront pour voir si les mêmes scènes devraient se reproduire. C'est tout bénéf pour son groupe...

BONGOS Roger

http://www.youtube.com/watch?v=U3k6NGaQhJY


Je vous confirme que les photos de MJ30 a Kampala sont coherents c-a-d que tous les pixels ont ete captures au meme moment et par le meme capteur a 95% de probabilite. Si vous avez des doutes, trouvez un expert en geostatistique qui peut confirmer ou infirmer ce que je dis en se referant sur les hypotheses suivantes: 1.  la modulation de la section croisee ou parametre de la forme d'une image est proportionnelle au temps qui s'ecoule entre la capture des pixels qui composent cet image (cette modulation peut etre estimee en utilisant la methode des moments ou celle de la penalisation du maximum de vraissemblance) et que 2. l'intensite de la "marche aleatoire" de la radiation capuree pour composer l'image suit une fonction de distribution K de Repley. Donc, si une image est le fruit d'un montage, l'analyse geostatistique demontrera une region heterogene autour de la limite de deux morceaux "montes" (si vous me permettez le terme) de l'image. Le parametre de  la forme (shape parameter) indiquera egalement une modulation differente entre les deux morceaux en vertu de ce que je viens de vous dire plus haut.

D'autre part, vous pouvez demander au journal "Les coulisses" de contacter son collegue Ougandais "The Observer" qui a bien specifie dans sa livraison du 7 septembre que "il etait evident que MJ30 n'avait pas de SOUS-VETEMENT" . Cette information est en ligne dans le site du precite. Un dementi de leur part ne pourra faire que du bien a Tshala Muana et a MJ30.

Salutations

Bienvenu Mbuyu


Repost

Commenter cet article

koko w 06/10/2009


TSHALA MUANA C'EST UNE MENTEUSE CERTIFIER,LES PHOTOS SONT AUTHENTIQUE,MAIS COMME ELLE SE DIT INTOUCHABLE PAR CE QU'ELLE EST LA CASTAFIORE DU POUVOIR EN PLACE AU CONGO,ELLE A LE CULOT D'INTIMIDER
DES PAISIBLES CITOYENS POUR LES BETISES DONT ELLE EST COUPABLE,UN JOUR LE CONGO SERA LIBRE,ON NE RECOLTE QUE SE QU'ON A SEMEE,MERCI.


bony 06/10/2009


Transposer la politique dans le domaine artistique est un tare intellectuelle. Pour peu les artistes dits décadents ont été envoyés au Goulag et leurs oeuvres banies à jamais. L'orientation du
point de vue de l'ensemble de personnes qui critiquent Tshiala Muana ou MEJE 30 est facile à établir. Le pourquoi est connu,le succès de MEJE 30.
Les danseuses et danseurs zébola s'exhibe nus depuis des lustres et personne n'a jamais trouvé à redire.
Sylvie Vartan sur le clip qui suit doit être pire que les danseuses congolaises. L'hyocrisie quand elle nous tient.


bony 06/10/2009


http://www.youtube.com/watch?v=vgMwxP_2LZE&feature=related


BONGOS ROGER 06/10/2009


J'ai failli me retourner dans mon confortable fauteuil en regardant le lien mis sur le dernier commentaire. La mauvaise foi est bien un vilain défaut et ça va avec l'éducation qu'on a reçue. Et
quand je pense comment le parents ont jeté l'éponge sur ce point, on s'étonnerait pas d'avoir de telles réactions . Comment peut on comparer l'incomparable ? Sensuelle j'accepte, vulgaire, non! MJ
sensuelle non! Vulgaire probablement oui... J'ai perdu 2,30 minutes en allant voir ce prétexte qui ne tient pas la route. Pour ce qui concerne les Zebola. On s trompe de registre...Il ne faudra pas
oublier, la danse de Zebola sont encadrées par les initiateurs et on ne permet pas tout le monde d y pénétrer. Dans mon quartier à Matongé, il y avait 3 pattées de maisons un initiateur de cette
culte...Mais on y rentrer, on était obligé d'escalader le mur pour voir la transe de ces danseurs et danseuses. Vous êtes loin d'être honnête pardonnez moi. Je pense que ne ferai plus de
commentaire sur ces inepties orchestrées par nos dirigeants... Démentez jusqu'à semer le doute. Mais on est pas dupe...


BONGOS ROGER 07/10/2009


Cher compatriote,
Je viens de rentrer et j’ai trouvé vos commentaires sur mon Blog et ce forum. Je prends la peine de vous répondre sans vous invitez au duel jusqu’à la mort de vos idées et appartenance à la famille
de fossoyeurs de la République Congolaise.

Premièrement ; Mme Tshala Muana avait accepté en son âme et conscience, le principe d’interview. Dans la règle de l’art journalistique, elle devait s’y prêter au jeu de question et réponse pour que
la vérité éclate. Le Journaliste si on peut l’appelé ainsi, ne devez tolérer ses propos (Tshala Muana), quand elle disait qu’elle ne se trouvait pas au tribunal, Le principe de cadrage de débat
devait être appliqué…Vous connaissez la suite !

Deuxièmement ; L’intervieweur dans son impartialité devait, comme il se doit relater les faits. Rien que les faits ! Les circonstances aggravantes de cet incident… Ce qu’on dit dans le journalisme
"le rappel des faits". Les éléments à charge et à décharge dans le souci de rétablir la vérité sur cette affaire. Les éléments qu’elle devait produire pour la disculper, elle et son groupe (Vidéos,
autres photos prises le même jour etc…) Comme par enchantement, les enregistrements vidéos de ce gala ont disparus ! Nous volions, des faits, simplement les faits pour planter le décor. Pas faire
son lit !

Troisièmement ; S’inscrire dans un registre sombre, sans compromis. Compromis y a eu ! ( Mama Tshala biso to lingaka yo etc..etc..) Avec des compliments à dormir débout et à favoriser la
partialité… Un comportement ambigu avec des propos décousus ! En jetant les fleurs sur l’interviewée. Ce que l’amateur a fait tout le long de sa mascarade.

Les propos confus, et délibérés peuvent biaiser l’appréciation des auditeurs pour les ranger dans des carcans propre aux radios communistes. Le discrédit avéré de l’auteur de cette initiative et la
radio qui a voulue organiser cette mise en scène au goût de la plaisanterie contre un métier noble.

Monsieur, il me semble sans toutefois vous heurter, ces propos que vous cautionnés peuvent également semer un grain de doute dans l’inconscient collectif et balayer au revers de la main cette
réalité incontestée et incontestable, ne plaise aux Kabilistes.

Et enfin, quatrièmement ; Le cadrage dont tous les journalistes connaissent. La cheville ouvrière du métier, le socle par excellence de cette corporation. L’élément essentiel, un tableau de bord
pour un bon déroulement d’un débat a été négligé par mépris ou par l’amateurisme. La préparation de cette interview est douteuse, truffée d’imperfection qui fait la honte de la communauté. Dieu
merci, cela a été faite à Lingala !

Cher compatriote, mon père me disait toujours « A chacun son métier les vaches seront bien gardées » Vous ne pourriez pas demander à un cultivateur de faire la charpente d’une maison ? Et à un
journaliste de se lancer dans la biologie moléculaire, je vous laisse apprécier le dégât que cela peut engendrer. L’illustration faite par votre vaillant journaliste au parcours et cursus inconnus
!!!

En analysant rapidement vos propos je suis arrivé à un seule conclusion ! L’achat de conscience par les intellectuels Congolais au profil de la médiocrité fait son chemin. La thèse révisionniste
d’un intellectuel est plus tranchante qu’une lame de rasoir…Et la plume brillante d’un écrivain corrompu ressemble comme des sœurs siamoises à dictature militaire. Elle dévaste tout sur son
passage, sème la discorde dans l’esprit de gens et travestie la vérité au mensonge… Aujourd’hui, la Diva Tshala Muana et sa famille politique ont une plume attentive et corrompue à leur
service.

L’histoire ne trahie personne et rétablie toujours la vérité. Apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute

BONGOS Roger


bony 08/10/2009


Ceci est de la propagande. Si l'on pouvait savoir le but de votre entreprise et son heureux bénéficiaire.
Je note seulement vous faites du beurre avec de la pornographie comme le témoignent les images publiées sur votre site.
On peut être le chevalier la pudeur et gagner sa vie avec des images traches.


BONGOS ROGER 08/10/2009


Cher Monsieur Bony,

Depuis le 5 août 2009 lors de la création de ce Blog, je me suis fixer un objectif : La prise de conscience Africaine en particulier en RDC. 152 articles publié sur ce Blog, trois traitant la
situation sur la nudité. Je me suis étonné que vos appréciations se figent sur ces articles, pourquoi je ne sais rien. Une chose est cependant évidente, votre jugement est biaisé avec des arrières
pensées propre à un suppôt de Kabila et celui de Tshala Muana. Il y a des articles très intéressants que j’ai publiés, mais je n’ai pas vu vos commentaires sur la situation de droit de l’homme et
les arrestations arbitraire en RDC.

Qu’est ce que je peux avoir comme analyse en lisant vos torchons ? Vous parlez que je fais du beurre sur la publicité qui passe sur mon site. Si vous êtes habitué de ce Blog, vous saurez que, les
publicités ont débuté précisément le 3 Octobre 2009. Je ne sais pas si on pourra aller loin avec ça. A titre indicatif, j’ai jeté un coup d’œil sur les rémunérations de ces pubs, je m’aperçois j’ai
gagné 7, 40 €. Alors cher ami avec ça, elle ne pourra pas acheter l’essence de ma grosse cylindrée. Voyez vos Monsieur la mauvaise foi est un mal de nos compatriotes qui se fourvoient dans la
médiocrité. Je comprends parfaitement vos motivations, et votre désir de me salir. La bave crapaud n’atteindra pas la blancheur, la blanche colombe que je suis…Je conseille aussi de jeter un coup
d’œil sur mes sites, vous verrez le travail abattu pour ma communauté. :
www.diasporacongolaisedefrance.com

http://www.videordcongo.sitew.com/#Page_d_accueil.A

Les faibles existeront toujours...Ce site est fait pour dénoncer les gens de votre espèce. Je suis et je me réclame, le chevalier blanc pour lutter contre les anti-valeurs que votre inconnu
Président a instauré dans mon pays. Je ne mange pas de ce pain rassis là. Allez y chercher votre salaire chez les KABILISTES. Je vais vous traquer jusqu'à ce votre mentor rentre chez lui au Rwanda
ou à Dar El Salam.... Je suis un homme libre et la démocratie oblige, je laisse vos commentaires sans que je puisse les censurer… Contrairement à la confiscation de la liberté de nos concitoyens en
RDC


kezako ugamy 27/01/2010


souvent avec ce genre de robe beaucoup de femme ne porte pas de sous vetement ou tres fins,la jeune fille aurait peut etre oublier le fait qu'elle n'avait pas de sous vetement