Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Affaire bâtonnier Mbuy Mbiye : Bras de fer entre le Conseil national de l'ordre des avocats et le PGR

com

Crée le 18-10-2012  08h10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le jeudi 18-10-2012 - 10H30 PAR : OBSERVATEUR

 



Le torchon brûle actuellement entre le Conseil national de l'Ordre des avocats et le procureur  général de la République à propos de l'affaire bâtonnier Mbuy Mbiye que le PGR accuse de complicité avec le Mouvement du 23 Mars (M23) du nom de la rébellion qui opère dans le Nord-Kivu (Est de la RDC) depuis mai 2012. Ce mouvement rebelle, comme d'aucuns le savent, est soutenu en armes et en hommes par le gouvernement rwandais.


Pour une instruction transparente de ce dossier, le procureur général de la République a demandé au Conseil national de l'ordre des avocats l'interdiction d'exercer à l'encontre du bâtonnier national, Mbuyi Mbiye. A cette demande, l'organe suprême des avocats a réservé une suite négative au motif qu'il n'existe pas d'éléments sérieux ni suffisants pouvant établir que le bâtonnier national a commis réellement l'infraction d'atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat. Cette position du Conseil national de l'ordre des avocats réjoui l'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ   ) et la Ligue des électeurs, deux organisations des droits de l'homme congolaises, qui ont salué le courage des hommes en toges noires.

Intervenant à ce propos, Me Georges Kapiamba, président de l'ACAJ, a laissé entendre que les avocats veulent maintenant que le procureur général de la République tire les conséquences de cette décision, clôture le dossier  ouvert contre le bâtonnier national et lève les mesures d'interdiction

de voyage qu'il a pris contre lui depuis deux mois.

Au départ de cette grave affaire, une lettre qui circule sur internet suivant laquelle le bâtonnier Mbuy Mbiye serait la tête du M 23 à Kinshasa. Cette lettre, indique-t-on est signée par un individu qui se déclare neveu du bâtonnier national.

Suite à cette révélation, l'ordre a été donné au mois de juillet dernier aux éléments de la Police nationale congolaise (PNC) de perquisitionner le bureau et le domicile du bâtonnier. En cette circonstance, Me Freddy Mulamba, secrétaire permanent de l'ONG Centre d'arbitrage du Congo dont Mbuy Mbiye est le président, s'est insurgé contre cette action punitive alors qu'une simple lettre à l'internet ne doit pas constituer une preuve matérielle pour l'implication d'un  citoyen.

Selon les proches du bâtonnier national, cette affaire est montée de toutes pièces pour discréditer cet homme dont le combat pour la promotion et la défense des droits humains n'arrange toujours pas tous ceux qui se rendent coupables de ces actes répréhensibles.

A présent que le  Conseil national de l'ordre des avocats a pris position contre le procureur général de la République, que va-t-il advenir ? Comment va se terminer ce bras de fer entre les deux parties qui sont sensées regarder dans la même direction pour l'éclatement de la vérité ? La sagesse oblige que les uns et les autres dominent leurs état d'âmes pour que triomphe la seule justice.

Rombaut Ot

Repost

Commenter cet article