TWITTER AVEC AFRIQUE REDACTION

TWITTER AFRIQUE REDACTION

 

 LE-REGARD-VERS-LES-AUTRES.png

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Photos des articles publiés

  • DSCF5391
  • MissCI
  • LUANDA 2
  • DSCF3229
  • VIOL-EN-GUINEE.jpg

Twitter - Facebook

 

APPLETS-ACTUALITE.jpg APPLETS-MONDE.jpg APPLETS-AFRIQUE.jpg APPLETS-RDC.jpg APPLETS-DIASPORA-copie-1.jpg APPLETS--SOCIETE-copie-1.jpg APPLETS--CULTURE-copie-1.jpg APPLETS--SPORTS-copie-1.jpg APPLETS--INSOLITE-copie-1.jpg APPLETS--VIDEOS-copie-2.jpg

 

GROUPE ARTV NEWS 1 ESSAI 2

                                                                 Groupe  " Afrique Rédaction "

Venez nombreux rejoindre ce croupe de qualité avec une certaine pertinence dans les échanges, de posts, des images, vidéos et débats.
Accourez sur la nouvelle page de Roger BONGOS (Afrique Rédaction), celle qui remplace son compte facebook...

Liker (Aimer) cette page pour suivre l'actualité en continu de la RDC, du continent et du monde...
Cliquez sur ce lien ci dessous et également sur la bannière
https://www.facebook.com/groups/afriqueredactionrogerbongos/

 

Il y a actuellement  71  personne(s) connectées sur ce site

MAIL laredaction@afriqueredaction.com                  

 

       Roger BONGOS " Rédacteur en chef " Tél. : 00 33 - 652 - 754 - 090

 

 

 

ARTICLE-A-LA-UNE.png



Crée LE 05-09-2014 - 08H10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : | PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALEAFRICAINE. à JOUR LE vendredi le 05-09-2014 - 08H29 PAR : ARTV NEWS Dominique KABONGO, Pierre MBUYI et Roger BONGOS Maman Marthe trésorière par la force de son irascibilité et d’humeur difficile à l’égard de l’appareil politique de l’UDPS, fait régner la terreur en écartant de fait, ceux qui sont contre ou s’opposent à ses méthodes anti-démocratiques d’une république bananière par rapport à sa gestion calamiteuse de ce denier. Dieu merci ! A chaque chose malheur est bon… Une question qui me taraude l’esprit à savoir : si le vieux avait l’effectivité du pouvoir en RDC, comment cette […]

Mercredi 11 juillet 2012 3 11 /07 /Juil /2012 05:26

 

Crée le 11-07-2012-05h00 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mercredi 11-07-2012 -22h05 PAR : LE PAMALRES

 



En quittant la Maison Blanche le 20 janvier 2001, Bill Clinton n’avait réussi que la seconde partie de son contrat : attenter à la vie de Laurent-Désiré Kabila. Ce fut sous la supervision directe du bureau ovale que le bouleversement intervenu dans l’ex-Zaïre sous couvert de l’AFDL était intervenu. Très clairement, le plan initial piloté par le Président Clinton visait à mettre la RDC sous tutelle de l’international Tutsi Power.
Malheureusement pour Clinton, un homme, congolais de conviction et homme d’un courage exceptionnel, mit un grain de sable dans l’engrenage et fit gripper la machine. Ce coup fatal, Mzée LDK le porta contre la conspiration internationale anglosaxonne-tutsi me 17 mai 1997 précisément. En prenant le pouvoir sous l’onction du conseil suprême de l’Alliance piloté alors par Kigali et les tutsis, Mzée causa un tort incalculable au plan Clinton dans les Grands Lacs africains.

Condamné par les parrains financiers du plan de colonisation du Congo, Clinton jura et s’engagea à corriger sa coupable négligence. Le régicide du 16 janvier 2001 entrait ainsi dans le cadre de cette vaste entreprise de colmatage. En effet, LDK avait ouvert une dangereuse brèche dans l’armature des conspirateurs.
A son corps défendant, Clinton dut quitter la Maison Blanche avant de s’être racheté complètement. Le nouveau locataire de cette prestigieuse maison, Bush Junior, n’avait pas le temps de poursuivre ni de s’empêtrer dans le plan clintonier. Il avait une autre dada : l’Irak.

Compte à rebours

Pendant qu’il attendait son heure, Clinton a vu le destin lui sourire. A défaut de placer son épouse à la magistrature suprême, l’ex-président lui a cependant arraché la très prestigieuse et stratégique fonction de secrétaire d’Etat. Et dans l’actuelle administration américaine, Hillary joue pratiquement le rôle de vice- président de la République. Reléguant au second plan le timide Joe Biden. De toutes les façons cela fait partie du deal secret conclu entre Obama et le couple Clinton. Ce dernier, pour ce qui s’agit des Grands lacs africains, a exigé et obtenu carte blanche.
Ainsi sous la supervision directe de son épouse, Hillary s’est chargée de poursuivre et de finaliser le plan Clinton. Barack Obama n’a rien à dire sur toutes les options levées depuis l’officine des Clinton.

C’est une affaire des très gros sous. Et Bill Clinton a d’énormes comptes à rendre aux bailleurs de la première guerre de 1996-1997. Environs 2 milliards de dollars avaient été engagés et c’est Clinton qui en assurait personnellement la gestion. Les bailleurs des fonds ne lui avaient fait aucune obligation en dehors de celle des résultats. Il est important de signaler à ce propos que le gros dé cette fortune a servi à lancer et alimenter la très prestigieuse Fondation Clinton.
Aujourd’hui, Bill est de retour dans les Grands Lacs africains. C’est lui, par son épouse interposée, qui apporte à Kagame toute l’assurance et la garantie nécessaires dans la nouvelle aventure sanguinaire du Kivu.
Clinton est décidé à ne pas rater l’unique et dernière occasion qui s’offre à lui. C’est pourquoi la nouvelle guerre du Kivu est à prendre au sérieux. L’administration Obama ne pourra rien face à la machine Clinton. Londres encore moins …

 


Par BONGOS ROGER - Publié dans : CONGO DEMOCRATIQUE (RDC)
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Voilà la vraie histoire. Elle remonte de plus loin même, à la mort d'Abi Arimana et le fameux génocide Rwandais. Vous vous souviendrez du responsable qui avait été viré de la CPI lorsque des témoins Tutsi témoignaient contre Kagame, c'était parce que si Kagamé tombait, tout indiquerait Bill Clinton. Voilà pourquoi ils se sont efforcé à avoir sa femme dans les collimateurs du pouvoir, pour assurer que la lumière de cette affaire ne resurgisse pas. Il a plus de 10 millions de morts dans ses mains. Je me suis toujours demandé pourquoi la communauté congolaise perd son temps à accuser Kagamé qui n'est qu'un valet en lieu d'exposer les Clintons qui se cachent derrière ce monstre sans tête de Communauté Internationale, un instrument perpétrateur de crimes sous-couvert de l'ONU, leur agent légalisateur. Pour aller loin, il faudra commencer à emmener à la barre ceux qui sont assis confortablement dans l'ombre.

 

Commentaire n°1 posté par P. N. le 11/07/2012 à 10h52

Twitter avec Afrique Rédaction

VIDEO POLITIQUE

 

VIDEO MUSICALE

 

VIDEO CULTURELLE

 

VIDEO GENERALE

 

Voir le profil de Roger Bongos sur LinkedIn

 

LA-CHAINE-PARLEMENTAIRE-EN-LIVE-LCP-copie-2.png

 

 

 

 

       

Regardez l'actualité de ce jour en image avec

Afrique Rédaction !

 

 

AFRIQUE REDACTION

Recherche

Catégories

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

La pub de la semaine

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés