TWITTER AVEC AFRIQUE REDACTION

TWITTER AFRIQUE REDACTION

 

 LE-REGARD-VERS-LES-AUTRES.png

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Photos des articles publiés

  • GAZA
  • MANIOC CAMION
  • unusumba-1.jpg
  • DSCF0676
  • CONSEIL GENERAL ARIEGE PYRENEES

Twitter - Facebook

 

APPLETS-ACTUALITE.jpg APPLETS-MONDE.jpg APPLETS-AFRIQUE.jpg APPLETS-RDC.jpg APPLETS-DIASPORA-copie-1.jpg APPLETS--SOCIETE-copie-1.jpg APPLETS--CULTURE-copie-1.jpg APPLETS--SPORTS-copie-1.jpg APPLETS--INSOLITE-copie-1.jpg APPLETS--VIDEOS-copie-2.jpg

 

GROUPE ARTV NEWS 1 ESSAI 2

                                                                 Groupe  " Afrique Rédaction "

Venez nombreux rejoindre ce croupe de qualité avec une certaine pertinence dans les échanges, de posts, des images, vidéos et débats.
Accourez sur la nouvelle page de Roger BONGOS (Afrique Rédaction), celle qui remplace son compte facebook...

Liker (Aimer) cette page pour suivre l'actualité en continu de la RDC, du continent et du monde...
Cliquez sur ce lien ci dessous et également sur la bannière
https://www.facebook.com/groups/afriqueredactionrogerbongos/

 

Il y a actuellement  64  personne(s) connectées sur ce site

MAIL laredaction@afriqueredaction.com                  

 

       Roger BONGOS " Rédacteur en chef " Tél. : 00 33 - 652 - 754 - 090

 

 

 

ARTICLE-A-LA-UNE.png



Crée LE 05-09-2014 - 08H10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : | PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALEAFRICAINE. à JOUR LE vendredi le 05-09-2014 - 08H29 PAR : ARTV NEWS Dominique KABONGO, Pierre MBUYI et Roger BONGOS Maman Marthe trésorière par la force de son irascibilité et d’humeur difficile à l’égard de l’appareil politique de l’UDPS, fait régner la terreur en écartant de fait, ceux qui sont contre ou s’opposent à ses méthodes anti-démocratiques d’une république bananière par rapport à sa gestion calamiteuse de ce denier. Dieu merci ! A chaque chose malheur est bon… Une question qui me taraude l’esprit à savoir : si le vieux avait l’effectivité du pouvoir en RDC, comment cette […]

Mardi 14 août 2012 2 14 /08 /Août /2012 13:54

 

 

Crée le 14-08-2012-  12h10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mardi14-08-2012 - 13h59 PAR :FORUM DES AS

 

 



La vague de suspensions des aides accordées par des pays occidentaux au Rwanda se poursuit. C’est ainsi qu’après les Etats-Unis d’Amérique, les Pays-Bas et l’Allemagne, la Suède vient à son tour de suspendre provisoirement son aide au Rwanda en attendant les éclaircissements de Kigali sur son implication dans la guerre qui sévit à l’Est de la RD Congo. Car, rappelle l’Agence France presse, Kigali est accusé par l’ONU de soutenir un groupe rebelle dans l’Est de la RDC. «Concernant l’aide, nous avons choisi d’attendre pour faire la lumière sur ce qui se passe au Congo et comment les autorités rwandaises s’en mêlent», indique la ministre suédoise de la Coopération Gunilla Carlsson.

    Mais, s’agit-il d’une simple suspension ou d’une suppression de l’aide ? Gunilla Carlsson apporte des précisions en ces termes : «Nous n’avons pas arrêté, nous avons choisi de geler provisoirement une partie de l’aide ». Elle invite le Rwanda à «prendre ses responsabilités pour le développement de la région».
    Quant aux détails de ce gel, aucune précision n’a été donnée. Toutefois, en 2011, la Suède avait versé au Rwanda une aide de 215 millions de couronnes, soit 26,1 millions d’euros. Pour rappel, les Etats-Unis, les Pays-Bas et l’Allemagne avaient déjà suspendu tout ou partie de leur aide après la publication d’un rapport de l’ONU accusant le Rwanda de soutenir les mutins du M23. Mais, jusqu’à ce jour, Kigali continue à nier son implication dans la guerre à l’Est de la RD Congo.
    Contre toute attente, le Rwanda accuse plutôt la RDC de soutenir les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), rébellion hutu rwandaise officiellement opposée au régime de Paul Kagame et également active dans l’Est de la RDC. C’est dans ce cadre qu’un sommet des Etats des Grands Lacs s’emploie à définir les contours d’une force neutre internationale chargée «d’éradiquer» les groupes armés dans l’Est de la RDC s’est achevé mercredi dernier, mais sans résultat probant.

La nouvelle société civile du Congo invite l'ONU, l'UE, l'UA et la SADC à condamner le Rwanda

Les 171 membres composant la Nouvelle société civile du Congo ont adressé hier un mémorandum à l'Organisation des Nations unies, à l'Union européenne, à l'Union africaine et à la SADC (Southern African Development Community) sur la situation à l'Est de la RDC. La NSCC n'a pas fait mystère de ses inquiétudes et déclare ne pas comprendre que, malgré des mesures prises par certains pays occidentaux après la publication du rapport des experts des Nations Unies dénonçant le rôle joué par Kigali, la complaisance de la communauté internationale face à cette situation grave sans que cela soit condamné et sanctionné.
    Pourtant, rappelle-t-on, " le Rwanda héberge à ce jour des suspects criminels recherchés par la justice internationale (Bosco Ntanganda et Laurent Nkunda), mais hélas, c'est la même communauté qui a continué de soutenir financièrement et militairement le Rwanda. Quel contraste ? " Raison pour laquelle, " la Nouvelle Société Civile Congolaise fustige l'implication du Rwanda dans l'alimentation et le maintien de l'insécurité à l'Est de la République Démocratique du Congo (RDC), en appuyant des groupes armés. Ces dénonciations sont confirmées par le rapport annuel du Comité des sanctions de l'ONU sur la RDC. Le groupe d'experts de l'ONU affirme que le Gouvernement rwandais fournit  assistance directe à la création du M23 en facilitant le transport des armes et des troupes à travers le territoire congolais, soutient et protège le général Bosco Ntanganda, actuellement recherché par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre.
    Pour la Nouvelle Société Civile Congolaise, toute initiative de dialogue ou toute tentative de nouvelle action militaire conjointe entre le Rwanda et la RDC (force neutre) resteront sans succès tant qu'il n'y a pas une réelle volonté politique du Rwanda. " Le positionnement ferme et sanctions de la part de la communauté internationale et les institutions sous régionales contribueront à contraindre le Rwanda à se plier à cette volonté devenue indispensable dans la recherche de la paix et la stabilité de la sous-région des Grands Lacs ". En fait, à travers son mémo, la coordination nationale de la Nouvelle société civile du Congo exprime sa désapprobation avec la nouvelle guerre imposée à la population congolaise par le Rwanda en apportant une assistance directe à la création du M23 et en facilitant le transport des armes et des troupes à travers le territoire congolais pour déstabiliser la RDC.
    " Combien des morts faut-il pour que le Rwanda, les multinationales et leurs complices congolais puissent cesser de donner la mort aux populations innocentes de notre pays ? La population congolaise est-elle victime d'un complot international ? Impossible de comprendre ". La NSCC tire également la sonnette d'alarme sur la situation humanitaire et catastrophique que traverse la population congolaise en général et celle du Nord-Kivu en particulier. " Cette patience du peuple congolais a certainement des limites, le peuple congolais est en passe d'assumer ses responsabilités comme nation dans le cadre de la légitime défense pour assurer sa propre protection au cas où cette situation continuerait à s'enliser sans réaction conséquente de la part de la communauté internationale», prévient-on.
    Tout en disant non à l'agression de la RDC, à sa balkanisation et à l'exploitation illégale de ses ressources naturelles par les multinationales et le Rwanda, la NSCC interpelle le Conseil de sécurité de l'ONU, les Gouvernements des pays membres de l'Union européenne, de l'Union africaine et de la SADC afin qu'ils assument leurs responsabilités en condamnant et sanctionnant le Gouvernement rwandais et monsieur Paul Kagame.
    " L'Union Africaine, l'ONU, la SADC et l'Union Européenne devraient condamner ouvertement et sanctionner le Rwanda pour son soutien avéré au mouvement terroriste du M23 décrié dans le rapport des experts des Nations Unies ", conclut-on. Avant de rappeler la nécessité d'un dialogue politique inter-rwandais.  M. M.

Par BONGOS ROGER - Publié dans : AFRIQUE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Twitter avec Afrique Rédaction

VIDEO POLITIQUE

 

VIDEO MUSICALE

 

VIDEO CULTURELLE

 

VIDEO GENERALE

 

Voir le profil de Roger Bongos sur LinkedIn

 

LA-CHAINE-PARLEMENTAIRE-EN-LIVE-LCP-copie-2.png

 

 

 

 

       

Regardez l'actualité de ce jour en image avec

Afrique Rédaction !

 

 

AFRIQUE REDACTION

Recherche

Catégories

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

La pub de la semaine

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés