Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Assemblée nationale: certains députés de Kinshasa sont en vacances parlementaires en Europe

com

Crée le 08-08-2012-  10h20 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mecredi 08-08-2012 - 16h00 PAR : RADIO OKAPI

Une session de la nouvelle assemblée nationale de la RDC au Palais du Peuple Kinshasa, le 20/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA 

Que font les députés nationaux de Kinshasa pendant leurs vacances parlementaires? Et où sont-ils en vacances en ce moment ? Dans les circonscriptions de Funa et Lukunga, Radio Okapi a constaté que certains députés prennent leurs vacances loin de leur électorat. Certains d’entre eux sont provinces. D’autres encore, en Europe. 

Difficile de joindre des députés pendant les vacances parlementaires. Les téléphones de beaucoup ne passent plus. Ils sont en voyage en Europe ou en provinces. Ceux qui sont sur place ont décidé d’éteindre leurs téléphones pour «éviter des dérangements », affirment leurs proches sous le sceau de l’anonymat.

Lors de la cérémonie de clôture de la session extraordinaire intervenue le 19 juillet dernier, le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, avait pourtant demandé à chaque député de descendre dans son fief électoral afin d’entrer en contact avec sa base. Le but étant, selon lui, de recueillir les attentes de la population et de les transmettre à la représentation nationale qui à son tour les soumettra au gouvernement pour des solutions appropriées.

Un conseil qui n’est visiblement pas suivi par tous les cinquante et un députés élus à Kinshasa. Ceux qui sont en contact avec la population pendant cette période sont à compter du bout du doigt. Un député élu à Kinshasa qui séjourne en province explique qu’il a un mandat national. Et qu’à ce titre, il peut exercer son travail sur tout le territoire de la RDC.

Elu de Lukunga, le député de l’opposition Franck Diongo dit finaliser l’installation de son bureau pour recueillir les doléances de ses électeurs.

« Je conçois un mécanisme de contact avec la population. Lorsque nous recevons les doléances, nous revenons étudier au bureau de doléance. Nous avons un cabinet des juristes et des psychologues. Nous avons même conçus une fiche de doléances pour orienter vers le secteur spécifique pour trouver une réponse aux problèmes des citoyens », a expliqué Franck Diongo.

A la Funa, la banque des données du député de la majorité Francis Kalombo semble déjà bien garnie avec les attentes de ses électeurs.

« On a demandé aux expatriés de ne plus vendre en détail mais ils continuent de vendre. Donc, ça c’est une préoccupation et moi je prends tout ça dans ma banque de donnée que je dois ramener auprès des décideurs de manière à ce que nous puissions améliorer le social, c’est ça le social, c’est le quotidien des citoyens », a déclaré Francis Kalombo.

Le gouvernement congolais a en effet interdit aux étrangers d’exercer le petit commerce que la législation congolaise définit comme étant toute entreprise de production ou de commercialisation n’employant pas plus de dix ouvriers et ne disposant pas de machines de production automatique ou semi-automatique. Mais plusieurs expatriés continuent de braver cette interdiction.

La session ordinaire axée sur l’exercice budgétaire s’ouvre le 15 septembre prochain. Chaque député devra remettre son rapport des vacances parlementaires au bureau de l’Assemblée nationale. Certains rapports risquent d’être vides.


Repost

Commenter cet article