Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Assemblée nationale : l’examen du budget 2013 est prioritaire, selon Aubin Minaku

com

Crée le 17-09-2012-07h20 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le lundi 17-09-2012 -14H55 PAR : ARTV-NEWS

Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale congolaise. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Dans son discours d’ouverture de la session parlementaire de septembre, samedi 15 septembre dernier, le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a fixé comme priorité des matières de la session de septembre l’examen du budget 2013. Dans le calendrier des matières à traiter, il dit ne pas exclure d’autres questions d’urgence notamment la loi organisant la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC. Les députés de l’opposition jugent ce calendrier « chargé » mais ceux de la Majorité appellent leurs collègues à « plus de volonté » pour traiter toutes les matières inscrites dans l’agenda. 

Le député de l’union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Serge Mayamba, appelle Aubin Minaku à laisser les députés s’exprimer librement au sein de l’hémicycle.

« Ce sont des points qui tiennent également à la survie de la nation et nous espérons que le bureau de l’Assemblée nationale fera preuve d’impartialité dans la distribution de la parole », a dit espérer Serge Mayamba.

Evoquant la question de la sécurité qui devra aussi faire l’objet du débat à l’Assemblée nationale, Jean Bertrand Ewanga de l’Union pour la nation congolaise (UNC) se plaint que la RDC ne se limite qu’à « reconnaitre » l’agression mais n’agit pas.

« Il [Aubin Minaku] a reconnu que le Congo est agressé. Quand on reconnait l’agression il faut attaquer. Le problème ici, le Rwanda nous agresse, mais il y a beaucoup de complices ici à Kinshasa », a-t-il déclaré.

A la majorité présidentielle, le député Jean Pierre Darwezi, ancien patron des renseignements et ministre de l’Economie, estime que « l’essentiel est qu’on s’attèle sur les priorités ».

En attendant la fin des travaux de réhabilitation du palais du peuple, les sessions de l’assemblée nationale se tiendront au grand Hôtel de Kinshasa et celles du Sénat au salon rouge du ministère des Affaires Etrangères.

Repost

Commenter cet article