Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Assistance aux déplacés de l'Est de la RDC, la France octroie un million d'Euros au PAM/RDC

com

 

Crée le 18-10-2012  08h10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le jeudi 18-10-2012 - 10H30 PAR : OBSERVATEUR



Le Programme alimentaire mondial (PAM)/RDC vient de bénéficier d'un financement d'un million d'Euros de la part de la République française. Ce  financement sera essentiellement investi dans les opérations d'urgence dans l'Est de la République démocratique du Congo, en proie à des combats entre militaires de l'armée régulière et des groupes armés.

Cette convention de financement a été signée le lundi dernier entre la ministre française délégué à la francophonie, Yamina Benguigui et un représentant du PAM à Kanyaricunya, à 10 km de Goma dans la province du Nord-Kivu.

Selon radio Okapi, cette localité abrite environ 15.000 familles des déplacés dont quelques 11.000 sont assistées par les humanitaires. Ces déplacés ont fui le territoire de Rutshuru, théâtre des combats entre militaires et rebelles du M23 depuis le mois de mai dernier, a noté notre source.

A en croire les responsables du PAM, la contribution de la France devra leur permettre d'acheter plus de 1.000 tonnes de vivres à acheminer dans la région et cette aide devra être distribuée à près de 100.000 personnes arrivées à Kanyaricunya depuis septembre dernier.

Le PAM a fait savoir qu'il a besoin d'environ 66,3 millions d'Euros pour prendre en charge toutes ces personnes. Au total, plus de 500.000 personnes déplacées sont enregistrées dans les provinces du Nord et Sud-Kivu entre les mois de janvier et août 2012 et elles sont nourries par le PAM.

Yamina Benguigui a, après la signature de cette convention, rendu visite aux déplacés de Kanyaruchinya à qui elle a déclaré que " la France était à leurs côtés ". Elle a déclaré que toutes les forces, notamment l'Union européenne mais aussi la RDC, doivent se mobiliser pour que la paix revienne dans cette partie du pays et que le camp de déplacés disparaisse.

Dans son discours lors du 14è Sommet de la Francophonie, le président français, François Hollande avait condamné l'agression dont la RDC est victime de la part de son voisin.

Selon le chef de l'Etat français, cette agression jette dans les forêts, des populations entières obligées de vivre hors de leur milieu de vie et cause mort d'hommes et expose des dizaines de milliers de Congolais à la misère, aux maladies et autres dangers.

De son côté, le président congolais, Joseph Kabila avait jugé inacceptable les souffrances imposées aux populations de l'Est.

Pendant que le pays consolide ses acquis, ses efforts sont anéantis par les forces négatives à la solde des intérêts extérieurs qui s'emploient à déstabiliser la RDC à partir de la province du Nord-Kivu, avait déclaré le chef de l'Etat congolais.

Pathou Kinzala Nkuka

Repost

Commenter cet article