Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Bunia : 6 détenus de la prison centrale meurent d’une maladie inconnue

com

Crée le 08-09-2012-11h10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le samedi 08-09-2012 - 15h25 PAR : ARTV-NEWS

 
Un détenu à la prison Munzenze de Goma.

Une maladie inconnue sévit à la prison centrale de Bunia dans la Province Orientale. Elle a causée six décès en deux semaines. Cette maladie a pour symptômes principaux une forte fièvre et la toux. La promiscuité et le surpeuplement de la prison serait à la base de cette maladie, selon l’infirmier titulaire de la prison, Ndrudro Makuru. Il plaide pour l`accélération de la procédure de transfert des cas suspects a l`Hôpital General de Bunia pour un meilleur suivi médical. 

Le dernier décès dû à cette maladie remonte à deux jours. Selon l’infirmier titulaire de la prison centrale de Bunia, Ndrudro Makuru, cette maladie se manifeste par une forte fièvre, une forte toux et des infections respiratoires aigues. Ndrudro Makuru ajoute que les personnes infectées meurent après deux jours.

L’infirmier titulaire de la prison de Bunia demande l’accélération de la procédure d’évacuation des cas suspects vers l’hôpital général de référence de Bunia. Il soutient que la promiscuité et les mauvaises conditions hygiéniques sont à la base de cette situation. Du même avis, le directeur de la prison centrale de Bunia plaide pour le désengorgement de cette institution pénitentiaire.

La promiscuité et le surpeuplement sont des problèmes  qui ne datent pas d’aujourd’hui dans la prison centrale de Bunia. Le 15 juillet, la vice-ministre de la Justice et des Droits humains, Sakina Binti Selemani, avait déploré les conditions de détention dans la plupart des maisons carcérales de la Province Orientale dont la prison centrale de Bunia. Au terme d’une mission consistant à faire un état des lieux des prisons dans cette province, elle avait noté que le surpeuplement se pose avec plus d’acuité dans les maisons carcérales de Bunia.

En octobre 2010, une vingtaine des mineurs s’étaient évadés de la prison centrale de Bunia. Le surpeuplement, le délabrement des infrastructures carcérales, les mauvaises conditions de détention avaient été citées comme étant les principaux facteurs d’évasions à Bunia comme dans les autres maisons carcérales de la RDC.

L’ONG locale de défense des droits de l’homme Pax Dei avait déclaré dans un communiqué de presse rendu public le 26 aout 2009 que 27 détenus étaient décédés depuis le début de cette année 2009 à la prison centrale de Bunia. Selon le président de cette ONG, ces décès étaient dus notamment à la malnutrition, au manque d’hygiène et à la promiscuité.

Repost

Commenter cet article